Investir en bourse – 2. Les actions et le marché boursier

Investir en bourse – 2. Les actions et le marché boursier

1 – Les actions

Avant de parler de marché boursier, il faut définir ce qu’est une action. Une action est un titre de propriété qui accorde au détendeur un droit de vote aux assemblées générales et une part des futurs bénéfices de l’entreprise.

Il est essentiel de garder cela à l’esprit : En achetant une action, vous devenez actionnaire de l’entreprise à hauteur de votre investissement et vous avez donc intérêt à ce que l’entreprise génère des profits.

Toutes les entreprises ont des actionnaires. Toutefois, il n’y a que les entreprises cotées en bourse qui émettent des actions pouvant être achetées librement par le grand public. Les actions des entreprises privées non cotées ne sont pas vendues sur le marché boursier.

Comment une entreprise émet-elle des actions?

Une entreprise privée qui souhaite ouvrir son capital au grand public doit soumettre une Offre publique initiale ou IPO (Initial Public Offering). Une IPO est souscrite par des banques d’investissement qui organisent la cotation des actions sur un ou plusieurs marchés boursiers.

L’argent récolté par la vente des actions va dans les coffres de l’entreprise.

Après l’introduction en bourse, les actions sont échangées librement sur les marchés boursiers et le prix se fixe en fonction de l’offre et de la demande.

Pourquoi un entreprise émet-elle des actions?

Une entreprise émet des actions afin de récolter des fonds qui serviront à investir et développer son activité.

Les principaux buts recherchés sont le gain de parts de marché, la croissance du chiffre d’affaire et l’augmentation des profits.

Les sociétés cotées ont l’obligation légale de publier leurs comptes quatre fois par an. Cela permet d’analyser la performance de l’entreprise afin de décider si l’on souhaite acheter ses actions. Aujourd’hui, grâce à internet, nous avons accès aux données de dizaines de milliers d’entreprises cotées à travers le monde ainsi que de nombreux sites spécialisés qui analysent ces données pour nous guider dans nos choix.

Vous pouvez consulter les résultats financiers d’une entreprise en vous rendant sur la section finance du site yahoo.fr. Voici une capture d’écran qui montre le Compte de résultat de Total:

En somme, il est plus facile que jamais de faire des choix informés.

Quel intérêt d’acheter une action ?

L’intérêt d’acheter une action est simple.

Si l’entreprise est profitable, il peut se passer deux choses :

a) D’autres investisseurs voudront acheter l’action et son prix augmentera, ce qui signifie que vous pourrez vendre l’action plus chère que vous l’avez achetée et ainsi réaliser une plus-value ;

b) L’entreprise pourra distribuer une partie de ses profits aux actionnaires, c’est ce qu’on appelle les dividendes.

Ainsi, investir en bourse vous permet de réalisez des gains et de fructifier votre épargne en générant des revenus issus des dividendes.

2 – LE MARCHÉ BOURSIER

La bourse, ou marché boursier, est l’endroit où l’acheteur et le vendeur se rencontrent pour échanger des actions. Presque tous les pays ont leur propre marché boursier, où les entreprises nationales ou étrangères peuvent émettre leurs actions : Le CAC 40 est le marché boursier français, où sont cotées les 40 plus grosses entreprises du pays ; le London Stock Exchange, comme son nom l’indique, est le marché boursier britannique basé à Londres ; le New York Stock Exchange est basé à New York, et ainsi de suite.

En outre, il existe aussi des marchés boursiers dédiés aux matières premières, aux monnaies, et aux contrats plus spécialisés. Toutefois, puisque cet article est destiné aux débutants, nous nous intéressons ici qu’aux bourses de valeur, c’est à dire aux bourses où s’achètent et se vendent des actions d’entreprise.

Comment acheter et vendre des actions ?

Pour acheter une action cotée, vous devez passer par un intermédiaire financier telle qu’une banque, une société de gestion, un conseiller financier ou un courtier.

Auparavant, il était impossible de contourner ces acteurs. En effet, vous auriez irrémédiablement été confronté à un personnage en costard-cravate qui monnayait très cher ses services en prélevant une commission importante sur chaque achat et vente d’actions. Cela avait pour conséquence de décourager les petits investisseurs qui voyaient leurs gains ravagés par les frais.

Imaginez : Vous réalisez un gain de 20%, mais la commission d’achat était de 5% et la commission de vente était aussi de 5%… Résultat des comptes : Votre gain n’est plus que de 10% ! Ajoutez à cela des frais de garde, c’est à dire une rémunération pour la conservation des titres et les services liés à ces derniers, et il ne vous reste plus grand chose. C’est toujours mieux que de placer son argent à la banque, mais ça fait quand même cher payé. Après tout, le courtier n’a fait que passer un ordre et ne prend aucun risque. Ensuite, n’oubliez pas qu’il vous faudra aussi payer des impôts sur vos gains de l’ordre de 20%-30%…

Aujourd’hui, la situation a beaucoup changée : Avec internet, il est désormais possible de contourner tous ces personnages puisque le courtage se fait en-ligne via des applications spécialisées.

Ainsi, les économies d’échelle qu’engendrent la dématérialisation de la gestion de portefeuille permettent à ces nouvelles entreprises de courtage de réduire leurs frais : Par exemple, DeGiro, le leader européen du courtage en ligne, ne prend que 50 centimes de commission pour un ordre placé sur le marché boursier français ou américain ; il y a encore dix ans, passer un tel ordre vous aurez coûté au minimum dix fois plus cher.

En somme, l’achat d’actions est devenu accessible au grand public. L’exemple le plus frappant est la récente entrée en bourse de la Française des jeux.

Par quel biais investir?

Assurance-vie, PEA, compte-titres ordinaire (CTO), courtier en ligne…Les options sont nombreuses et votre choix dépendra de votre profil.

A) Le débutant paresseux : L’assurance-vie en gestion pilotée

Pour ceux qui ne s’y connaissent pas et qui s’y intéressent encore moins, l’assurance-vie en gestion pilotée est une solution à prendre en considération. Vous n’avez qu’à déterminer une somme à investir et votre conseiller s’occupera de placer vos fonds.

Il existe des assurances-vie à risque modéré et d’autres à risque élevé. En générale, les jeunes préfèrent les portefeuille à haut risque tandis que les personnes matures préfèrent un portefeuille à risque modéré.

source: boursorama

Ces préférences s’expliquent par le fait que les jeunes ont un horizon d’investissement plus long, donc peuvent se permettre de prendre le risque de perdre un peu pour gagner gros. Au contraire, les personnes plus âgées qui approchent l’âge de la retraite souhaitent préserver leur capital car leur horizon d’investissement est beaucoup plus restreint. Perdre une partie important est très risqué car ils ne sont pas sur d’avoir assez d’années devant eux pour rattraper leurs pertes.

B) Le débutant confirmé à peine impliqué

i) Le Plan d’épargnes en actions (PEA)

Le Plan d’épargne en action est parfait pour ceux qui souhaitent consacrer le moins de temps possible à la gestion de leur portefeuille.

En général, investir via le PEA vous donne la possibilité d’investir sur les principales actions du CAC 40 (Sanofi, LVMH, Total, etc) et les principaux trackers américains et français (patience, nous expliquerons en plus de détail ce concept plus tard).

Le principal avantage du PEA est d’ordre fiscal: Vous êtes complètement exonérés d’impôts si vous gardez vos actions au moins 5 ans. Ce fait n’est pas négligeable quand on sait que l’imposition sur les plus-value est d’au moins 30%.

source: Les Echos

Le principal inconvénient du PEA est qu’il limite vos possibilités d’investissement. Non seulement l’avantage fiscal est limité à certaines actions déterminées par l’Etat, mais en plus l’investissement est y limité à 150.000 euros.

L’autre inconvénient majeur du PEA est que votre banque risque de vous ponctionner des commissions importantes lors de vos achats et ventes d’actions ainsi que des frais de garde. Ces frais sont compensés par la fiscalité avantageuse mais ceux qui décideraient de vendre leurs titres avant les 5 ans requis par la législation verraient leurs gains imposés à hauteur de 30%, en plus de payer une commission.

Ainsi, le PEA est idéal pour les débutants. Toutefois, les investisseurs qui souhaitent investir hors de France et bénéficier d’une marge de manœuvre plus importante risquent d’être frustrés par le cadre législatif contraignant.

ii) L’assurance-vie en gestion libre

Vous pouvez souscrire une assurance vie qui vous offre la possibilité d’investir librement. En général, c’est une solution qui mélange l’investissement actif et passif. Vous avez la possibilité d’investir sur des trackers et des fonds monétaires en euros. C’est le compromis parfait pour ceux qui ont une bonne connaissances des marchés et qui souhaitent choisir leurs placements.

C) Les investisseurs confirmés: Le “stock picking” via le PEA ou le CTO

Les investisseurs qui souhaitent choisir eux même leurs actions peuvent le faire via le CTO et le PEA: Vous faites du “stock picking” comme les professionnels, c’est à dire que choisissez librement les actions que souhaitez acheter et revendre à votre guise.

Cette stratégie, c’est ce qu’on appelle la gestion active du portefeuille. Toutefois, ce n’est las la stratégie la plus efficace sur le long terme. Pourquoi? Tout simplement parce que même les entreprises les plus réputées peuvent subir une grosse chute de leur cours et plomber votre portefeuille.

L’avantage des trackers, comme nous le verrons bientôt, est qu’il minimise votre risque en diversifiant le panier d’action dans lequel vous investissez.

D) Les courtiers en ligne

La solution la plus moderne est l’investissement via une plateforme de courtage en ligne.

Les avantages d’utiliser une plateforme de courtage en ligne sont nombreux:
– Des frais très faibles
– Une prise en main rapide et une facilité d’utilisation déconcertante
– Accès à tous les marchés boursiers majeurs
– Accès à des produits financiers complexes (futurs, CFD, etc)
– Accès au marché du Forex (devises) et des crypto monnaies
– Possibilité de suivre l’activité de traders connus et de copier leurs investissements
– Et bien d’autres encore.

Les avantages des plate-forme de courtage en ligne sont tellement nombreux que leur apparition provoque une véritable révolution dans le monde de la finance. Désormais, il est possible pour tout un chacun de s’inscrire et d’investir librement. Fini les rendez-vous à la banque, le banquier pompeux qui sait tout sur vos placements et qui vous donne parfois des conseils (qui peuvent s’avérer foireux), les frais exorbitants…

Imaginez vous que même des grandes sociétés de gestion d’actifs se retrouvent en compétition avec ces plateformes !

Toutefois, l’inconvénient majeur des courtiers en ligne est l’absence de fiscalité préférentielle. Contrairement au PEA, vous ne bénéficiez d’aucun avantage si vous gardez vos titres plus de 5 ans. Dans tous les cas, vous payerez une taxe sur les plus-value réalisées.


Maintenant que nous avons présenté la bourse et les principaux intermédiaires vous permettant d’investir, il est temps de passer aux choses sérieuses: Dans quels produits financiers est-il préférable d’investir?


AIMEZ si vous avez apprécié de post.
SUIVEZ MOI pour être notifié des prochaines publications.
COMMENTEZ
pour commencer une discussion.


Clause de non-responsabilité : Ceci ne sont pas des conseils financiers. Effectuez toujours vos propres recherches avant d’investir dans quelconque actif.

Tim Bandou

Tim Bandou

Un commentaire sur “Investir en bourse – 2. Les actions et le marché boursier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.