5 choses à faire avant d’investir

5 choses à faire avant d’investir

Dans cet article, je présente 5 choses à faire avant d’investir votre premier euro en bourse.



Investir en bourse n’a jamais été aussi facile.

De nos jours, n’importe qui peut s’inscrire sur un site de courtage en ligne et acheter des actifs.

Par contre, se lancer avant d’être préparé peut avoir de graves conséquences sur vos rendements.

Voici 5 choses à faire avant d’investir votre premier euro.


1 – Avoir un fonds d’urgence

La vie nous réserve souvent des mauvaises surprises : Une panne de voiture en fin de mois, une perte d’emploi imprévue ou encore un pépin de santé non remboursé par la sécu sont des situations extraordinaires qui peuvent coûter cher.

Plutôt que de subir les événements avec fatalité, vous devez anticiper ces malheureux événements afin d’y faire face s’ils se présentent.

Pour ce faire, vous devez constituer un fonds d’urgence qui sert précisément à couvrir ces frais imprévus. C’est une épargne que vous mettez de côté et que vous ne touchez pas sauf situation d’extrême urgence.

Les experts en finance personnelle conseillent de mettre au minimum trois mois de dépenses mensuelles de côté : Par exemple, si vous gagnez 1500€ par mois, vous devez mettre 4500€ de côté.

Si possible, placez cette somme sur un compte épargne dédié.

Il est très tentant de dépenser une coquette somme d’argent qui est facilement disponible Ainsi, si vous avez une épargne conséquente, demandez à votre banque de vous ouvrir un compte épargne à intérêts élevés. Par élevé, ne vous attendez pas à toucher plus de 1-2% annuel.

Bien entendu, 1-2% reste très faible comparé au rendement annuel moyen d’un ETF, mais le fonds d’urgence est une épargne, pas un investissement stricto sensus. Voyez les intérêts de ce compte comme un bonus qui protège votre capital contre l’inflation.

Souvent les gens n’osent pas demandez à leur banque d’ouvrir un compte à intérêts élevés car ils perçoivent cela comme un privilège de riche. Détrompez-vous. Les banques ouvrent ces comptes pour n’importe qui, compte tenu qu’ils voient que vous épargnez de manière régulière.


2 – Faire un budget mensuel

Afin d’investir, vous devez maîtriser vos finances.

Le meilleur moyen de maîtriser ses finances, c’est de savoir combien on dépense.

Comment tracker ses dépenses ? En faisant un budget.

Faire un budget est le meilleur moyen de prendre conscience de son mode de vie. S’il est déséquilibré, vous devez réduire votre train de vie et vous efforcez de vivre selon vos moyens. Sinon, vous ne parviendrez jamais à prendre contrôle de vos finances.

Pour être efficace, il faut faire un budget au début de chaque mois. Ce budget mensuel prend en compte les revenus et dépenses de chaque mois.

Un bon point de départ pour faire un budget est d’utiliser la méthode 60/20/20 : 60% du revenu est dédié aux charges (loyer, nourriture, électricité, etc); 20% est dédié aux plaisirs (cinéma, shopping, soirées); et 20% est dédié à l’épargne et l’investissement.

Faite deux colonnes : une colonne dépense et une colonne revenus.

  • La colonne revenus renseigne toutes vos entrées d’argent (salaires, prestations sociales, dividendes, revenus de biens immobiliers en location, etc).
  • La colonne dépenses recense toutes les dépenses du mois :
    • Les charges fixes : Le loyer, l’électricité, l’assurance, internet, téléphone, etc
    • Les charges variables : Le shopping, la nourriture, les vacances, les cadeaux, etc

La première chose qui vous sautera aux yeux est si votre budget est équilibré.

Si votre budget est équilibré, bravo. Si ce n’est pas le cas, vous avez du pain sur la planche.

Comment réduire vos dépenses ?

A moins de déménager, il est difficile de réduire vos charges fixes.

Il est beaucoup plus facile de réduire vos charges variables.

Si vous analysez votre budget, vous identifierez de nombreuses dépenses que vous pouvez réduire.

Voici trois exemples de dépenses que de nombreux Français peuvent réduire (s’ils font un petit effort):

  • Les cigarettes : Un fumeur lambda fume un demi paquet par jour, soit quinze paquets par mois. Si le paquet coûte dix euros, cela représente une charge de 150€ par mois, ou 1800€ par an. Commencez par réduire votre consommation de cigarettes de moitié, puis essayez d’arrêter complètement. Votre santé et votre portefeuille vous remercieront plus tard.
  • Le shopping : Le shopping est une activité populaire qui peut produire une forte dépendance. En effet, l’acte d’achat procure une sensation de bien-être et de bonheur. Malheureusement, cette sensation est de courte durée et coûte très cher si vous y succombez sans réfléchir. La solution drastique consiste à n’acheter que le stricte nécessaire. Si cela est trop difficile, faite les boutiques uniquement en période de soldes ou de braderie afn d’cheter les mêmes produits que d’habitude à prix réduit ou cassé. Pourquoi payer plein prix quand on peut payer -50% ? Vous pourrez vous faire plaisir tout en économisant.
  • Manger à l’extérieur : Les Français aiment manger au restaurant. Une étude de l’Insee montre qu’en moyenne, les Français prennent 23,2% de leurs repas à l’extérieur et déboursent 625.50€ par an au restaurant (les Parisiens prennent 35,1% de leur repas à l’extérieur et déboursent en moyenne 2.312,50€ par an). En effet, il est très agréable de se faire servir des bons petits plats dans un cadre agréable. Par contre, la facture est très salée si cela devient une habitude. Si vous dépensez 10€ par jour pour manger midi cinq fois par semaine et 30€ une fois par semaine pour manger au resto, vous dépensez 320€ par mois rien qu’en repas à l’extérieur. Pour dépenser moins, mangez un repas fait maison le midi et sortez au resto qu’une à deux fois par mois. De plus, saviez-vous que près de 80% des restaurants servent des plats surgelés ?

Bien entendu, réduire son train de vie n’est jamais facile.

En fait, cela est très douloureux car on a le sentiment de vivre comme un pauvre.

Si mener un train de vie au-dessus de vos moyens vous rend heureux, continuez.

Par contre, si votre situation financière vous inquiète, il n’est jamais trop tard pour se prendre en main.

Il n’est pas question de réduire toutes vos dépenses variables à zéro du jour au lendemain. Au contraire, vous devez y aller progressivement, euro par euro, et un beau jour vous verrez que vous dépensez moitié moins qu’avant.

Rome ne s’est pas construite en un jour et la tortue l’emporte sur le lièvre.

Allez y pas à pas, mais faite un budget et réduisez vos dépenses variables.


3 – Remboursez vos dettes

Les dettes sont un fardeau qui pèsent lourd sur vos finances.

Il convient donc de s’en débarrasser le plus vite possible.

Par contre, toutes les dettes ne sont pas mauvaises. Un crédit immobilier pour acheter votre résidence principale ou investir dans l’immobilier est considéré comme une bonne dette.

Je parle des mauvaises dettes : les crédits à la consommation et les prêts contractés auprès d’agences qui vous promettent des crédits rapide en 24h.

Il est déconseillé de faire des crédits à la consommation. Épargnez pour payer comptant ce dont vous avez besoin. Vous devrez attendre quelques mois en plus pour acheter ce que vous voulez mais vous économiserez les intérêts de l’emprunt.

Ensuite, en ce qui concerne les prêts auprès d’agences de crédit, évitez les à tout prix. Ces agences facturent des intérêts exorbitants qui sont à la limite de l’usure. De plus, elles savent comment vous enfermer dans le cycle vicieux de la dette perpétuelle.

Si vous avez un crédit auprès d’une telle agence, remboursez le le plus rapidement possible et n’en contractez plus jamais.

Pourquoi faut-il rembourser les mauvaises dettes avant d’épargner ?

Faite le calcul : Si votre investissement vous rapporte 7-10% par an mais que votre crédit vous coûte 15% d’intérêts, vous êtes perdant. Ainsi, remboursez d’abord le crédit et investissez l’argent disponible une fois libéré de la dette.


4 – Définir ses objectifs

Pour réussir en bourse, il faut savoir pourquoi on investi.

Les gens investissent pour de nombreuses raisons : pour financer l’achat d’un bien immobilier, pour payer les études des enfants, pour se constituer une épargne qui complétera la retraite, ou pour atteindre l’indépendance économique.

Vos objectifs détermineront votre stratégie.

Posez-vous la question de votre niveau de tolérance au risque.

En règle général, la tolérance au risque est fonction de votre situation et de votre âge.

Un jeune avec un emploi stable sera plus tenté de prendre des risques afin d’obtenir un retour important sur son investissement, tandis qu’une personne plus âgée sera soucieuse de protéger son capital contre l’inflation et d’obtenir un revenu de leur investissement . Ainsi, ils n’auront pas le même horizon d’investissement et n’investiront pas du tout dans les même produits financiers.

Si vous ne définissez pas vos objectifs avant de vous lancer, vous courez le risque de vous éparpiller et de faire n’importe quoi. Vous achèterez des produits différents sans savoir combien de temps les garder ni savoir quand vendre.

Afin d’éviter les confusions, définissez vos objectifs avant de vous lancer.


5 – Éduquez-vous

La dernière chose à faire avant de vous lancer en bourse est d’apprendre les bases et de vous informer. “Le savoir est une arme” est une phrase qui sonne particulièrement vrai quand il est question .

D’un point de vue purement technique, savoir ce qu’est une action, une obligation, la volatilité ou les différentes façons de placer un ordre est essentiel pour acheter et vendre les produits dont vous avez besoin pour mettre en place votre stratégie.

Ensuite, il est très important d’être intéressé par l’actualité et l’analyse de la société au sens large.

J’aime prendre l’exemple de Warren Buffet et de Charlie Munger, deux des meilleurs investisseurs de tous les temps. Ils déclarent passer près de douze heures par jour à lire des rapports et analyses sur les secteurs d’activités et les compagnies dans lesquels ils investissent.

S’informer pour être en phase avec son époque vous permettra d’identifier les tendances lourdes qui se mettent en place et d’investir dans ces secteurs. Si vous ignorez dans quelle direction souffle le vent, vous raterez des gains importants. Pire encore, vous risquez d’investir dans des secteurs qui ont amorcé leur déclin structurel – déclin souvent imperceptible à ses débuts – et vous finirez par perdre de l’argent.

Ainsi, l’investisseur doit être curieux et en phase avec l’évolution de la société.

Conclusion

De nos jour, il très facile d’ouvrir un compte de courtage en ligne et d’investir.

Toutefois, cela ne veut pas dire qu’investir est une activité qu’on peut prendre à la légère.

Au contraire, comme tout investissement, vous devez vous informer, implementer une stratégie et faire preuve de discipline et de patience.

Si vous faite les cinq choses présentées dans cet article, vous serez déjà bien mieux armé pour commencer votre parcours d’investisseur.


MERCI d’avoir lu cet article.

LIKEZ si vous l’avez aimé.
SUIVEZ-MOI afin d’être informé des futures publications.
COMMENTEZ afin de lancer une discussion


Recevez nos actualités directement dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité


Clause de non-responsabilité : Les articles publiés sur ce blog sont le résultat de mes propres recherches et ne doivent pas être interprétés comme des conseils d’investissement ou des recommandations financières. Faites toujours vos propres recherches avant d’investir dans un actif. Au besoin, consultez un conseiller financier professionnel.

Tim Bandou

Tim Bandou

3 commentaires sur “5 choses à faire avant d’investir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonne-toi à ma newsletter

Holler Box