Les principaux actifs boursiers

Les principaux actifs boursiers

Dans cet article, je présente les principaux actifs boursiers, hiérarchisés par niveau de risque.



1 – Les produits à revenu fixe

A) Les Certificat de dépôt (CDD)

Un Certificat de dépôt est un produit financier proposé par les banques. Vous déposez une somme d’argent sur un compte bloqué en échange d’un taux d’intérêt plus élevé que la normale. C’est un produit à court terme dont les périodes courent de 1 jour à 2 ans maximum.

En France, les CDD sont des produits sophistiqués réservés aux institutions financières et aux individus à forte épargne. En général, il faut au moins 150.000€ pour obtenir un CDD. De plus, la Banque de France doit donner son accord pour que votre banque puisse vous émettre un CDD.

Aux Etats-Unis, les CDD sont des produits financiers accessibles au plus grand nombre. En effet, vous pouvez en obtenir un en faisant un dépôt de $1000 seulement.

Pourquoi acheter un CDD ?:

  • Pour contrebalancer la volatilité du marché : Si le marché connait une année baissière, vous pouvez investir dans un CDD en attendant que les conditions du marché s’améliorent.
  • Pour faire fructifier votre épargne à court terme : Si vous avez un achat important à faire dans un avenir proche, vous pouvez acheter un CDD en attendant de dépenser l’argent.

B) Les obligations

Les obligations sont des instruments de dette émis par des gouvernements ou des entreprises pour financer leurs activités. L’entité qui émet une obligation est le débiteur et la personne qui l’achète une obligation est le créancier.

Si vous achetez une obligation à 3% sur 10 ans, vous touchez 3% d’intérêts annuels (le coupon) et votre principal est remboursé à la fin de la dixième année (la date de maturité).

Le taux d’intérêt d’une obligation est proportionnel au risque que vous courez de ne pas vous faire rembourser le principal. Ainsi, un gouvernement ou une entreprise qui bénéficie d’une grosse côté de confiance émettra une obligation avec un taux d’intérêt plus faible que celles qui ont des côtes de confiance plus faible.

Les obligations émises par le gouvernement américain sont les plus populaires au monde. Pourquoi ? Parce que a) c’est la première puissance mondiale et b) le dollar américain est la monnaie de réserve mondiale. Les USA bénéficient d’une telle côte de confiance que la Chine et le Japon détiennent chacun plus de mille milliards de dollars d’obligations américaines.

Qui achète des obligations ?

  • Les retraités qui souhaitent bénéficier d’une rente fixe
  • Les institutions financières qui souhaitent diversifier leurs portefeuilles
  • Les investisseurs qui souhaitent contrebalancer la volatilité du marché ou se protéger contre l’inflation

2 – Les produits à faible risque

Parmi les produits financiers populaires, il en existe trois qui présentent un peu plus de risque que les produits à revenu fixe.

A) Les ETF

Les ETF, également appelés Fonds négociés en bourse, sont des paniers d’actions qui cherchent à reproduire la performance d’un indice donné. L’ETF le plus populaire est l’ETF S&P 500, qui reproduit la performance des 500 plus grosses entreprises cotées sur les marchés américains.

L’ETF S&P 500 est très populaire car, sur une période de 30 ans, il génère un rendement annuel moyen de 7-10%. C’est un rendement qui semble faible, mais qui est supérieur aux rendements de nombreux investisseurs professionnels, et supérieur à quasiment tous les investisseurs particuliers.

Lisez cet article pour en savoir plus sur les ETF.

B) Les Dividend Aristocrats & Dividend Kings

Certaines entreprises génèrent assez de bénéfices pour en répartir une partie à ses actionnaires. C’est ce qu’on appelle les dividendes. Toutefois, toutes les entreprises n’ont pas la capacité de payer des dividendes de manière régulière. Certaines sont contraintes de les réduire ou les éliminer car elles ne génèrent pas suffisamment de bénéfices.

Les Dividendes Aristocrats sont des compagnies qui ont augmenté leur dividende au moins une fois par an depuis 25 années consécutives. Certaines compagnies qui font partie de cette catégorie sont Pepsico, Walmart, McDonald’s ou encore Caterpillar.

Les Dividend Kings sont des entreprises qui ont augmenté leur dividende au moins une fois par an chaque année depuis 50 années consécutives. Des Dividend Kings connus incluent Coca-Cola, 3M, American States Water, ou encore Johnson & Johnson.

Gardez à l’esprit que ces compagnies payent des dividendes dont les rendements sont assez modestes, de l’ordre de 2-3%. Cela parait faible mais c’est le prix à payer pour la sécurité qu’offre ces compagnies.


C) Les actions Blue Chip

Les actions Blue Chip sont des entreprises très connues, très matures, leaders dans leur secteur d’activité, qui génèrent d’énormes revenus et bénéfices. Toutefois, ce ne sont pas des Dividend Aristocrats car elles payent des dividendes depuis très récemment ou n’en payent pas du tout.

Des compagnies Blue Chips connues : Apple, Microsoft, IBM, Amazon, Visa, Mastercard, Facebook ou encore Berkshire Hathaway.


3 – Les produits risqués

Le troisième volet de cet article sur les produits financiers populaires concerne les actifs risqués. Ils comprennent une part de risque bien plus importante que les deux catégories présentées ci-dessus.

A) Les actions

Les actions sont indéniablement les actifs qui offrent les meilleurs rendement à long terme.

Une action représente une part d’actionnariat dans une entreprise. Cela signifie que vous avez intérêt à ce qu’elle ait de bons résultats et vous donne le droit de voter aux assemblées générales. En étant actionnaire, vous pouvez gagner de l’argent de deux façons : a) Le prix de l’action augmente et/ou b) L’entreprise vous verse un dividende.

Toutefois, les actions comportent une part de risque très importante parce qu’aucune entreprise ne peut garantir le succès de ses opérations. Si l’entreprise ne réussit pas, les investisseurs vendent leurs actions en masse et vous risquez de perdre une part importante de votre investissement initial ; De plus, si l’entreprise affiche des résultats décevants, elle peut réduire ou éliminer son dividende. Ce dernier scénario est particulièrement difficile à encaisser pour les retraités qui dépendent des dividendes pour arrondir leurs fin de mois.

Le meilleur moyen de minimiser votre risque est de faire ce qu’on appelle de l’analyse fondamental. L’analyse fondamental consiste à analyser toutes les facettes de l’entreprise, telles que son business model, l’industrie dans laquelle elle opère, ses avantages compétitifs, ses marges et ses bénéfices, son équipe managériale, et pleins d’autres facteurs qui permettent de déterminer si c’est un bon investissement.

Cela dit, soyez averti : Même l’analyse fondamentale la plus poussée ne garanti en rien que votre investissement réussira. Des entreprises très prometteuses sur papier peuvent échouer. Il est très important de faire une analyse fondamentale poussée afin de minimiser votre risque au maximum.

B) Les REIT

Les REITappelées Société d’investissement immobiliers cotée en Français – sont des entreprises américaines qui achètent des biens immobiliers pour les louer à des entreprises et à des particuliers. Elles ont l’obligation légale de distribuer 90% de leurs revenus imposables en dividendes à leurs actionnaires. Ainsi, les REIT offrent des rendements en dividende généralement plus élevés que les Dividend Aristocrats. Les REITs des investissements très prisés des investisseurs qui souhaitent obtenir un revenu de leurs placements.

Le risque réside dans le fait que la capacité d’un REIT à payer des dividendes est souvent corrélé à la santé de l’économie. Puisqu’ils distribuent la majorité de leurs revenus sous forme de dividendes, ils n’ont que très peu de liquidité à consacrer à l’investissement (achat de nouvelles propriétés à louer). Ainsi, les REITs empruntent pour financer ces investissements, ce qui augmente leur taux d’endettement.

Lorsque l’économie va bien, les locataires payent leurs loyers, les REIT peuvent rembourser leurs crédits, et vous percevez des dividendes. Lorsque l’économie va mal, les locataires ne peuvent pas payer leur loyer, les REIT ont du mal à rembourser leurs crédits et ils réduisent ou éliminent leurs dividendes.

Pendant la crise économique de 2007-08, de nombreux REIT ont coupé leurs dividendes. Cette année, la crise du coronavirus force beaucoup de REIT à réduire ou éliminer leurs dividendes. Les dividendes seront surement rétablis quand la situation s’améliorera, mais il n’y a aucun moyen de savoir quand. En attendant, les investisseurs qui comptent sur les dividendes pour vivre doivent s’en passer.

C) Les cryptomonnaies

Les cryptomonnaies sont des monnaies digitales décentralisées construites sur le Blockchain. Je parle du Bitcoin et de l’Ethereum, car la majorité des autres cryptomonnaies sont des actifs très spéculatifs qui sont réservés aux investisseurs spécialisés.

Le Bitcoin et l’Ethereum ont un très bel avenir devant eux et tout investisseur devrait investir au moins 1% de son portefeuille dans ces actifs. Voici quelques raisons pourquoi ces cryptomonnaies sont intéressantes:

  • Vos clés, votre monnaie: Chaque portefeuille de cryptomonnaie vient avec un code d’accès unique dont vous êtes le seul détenteur. Personne ne peut confisquer vos actifs.
  • Décentralisation: Vos actifs ne sont pas émis par une autorité centrale
  • Les Nodes: Les transactions sont authentifiées par un réseau décentralisé
  • Actif digital: Vos crypto peuvent être placées sur une clé USB
  • Faibles frais: Vous pouvez transférer vos actifs n’importe où, n’importe quand, quasi instantanément, presque gratuitement
  • Quantité limitée: La quantité maximale de Bitcoin est limitée à 21 million
  • Discrétion: Il est possible de mettre en place des mesures qui protègent votre identité

Toutefois, les cryptomonnaies sont encore très volatiles et tout le monde n’est pas capable de supporter les variations de prix journalières. Investissez au moins 1% de votre portefeuille en cryptomonnaie. Vous aurez une exposition conservatrice et bénéficierez de l’appréciation.

4 – Les produits sophistiqués

Enfin, nous terminons cet article sur les produits financiers populaires en évoquant les actifs sophistiqués. Ceux-ci sont très risqués et doivent être achetés par des investisseurs expérimentés.

A) La vente à découverte

La vente à découvert consiste à parier à la baisse sur une action. Voici une illustration de ce concept qui vous permettra de comprendre le mécanisme.

Je suis convaincu que le prix de l’action A va chuter de $100 à $50.

Je vais voir mon ami Max, qui possède beaucoup d’actions A, et je lui emprunte 100 actions A que je m’engage à lui rendre la semaine prochaine.

Dès qu’il me prête les 100 actions, je les vends au prix de $100 chacune et j’empoche $10.000. J’ai maintenant $10K en poche mais je dois 100 actions à mon ami. Ma stratégie consiste à attendre que le prix de l’action baisse pour les racheter moins cher que je viens de les vendre.

J’attends donc que le prix de l’action chute. Deux choses peuvent maintenant se passer:

  • Si le prix de l’action chute à $50 comme prévu, j’achète les 100 actions que je dois à mon ami pour $5.000, je lui rend ses actions et j’empoche les $5.000 de bénéfices
  • Si le prix de l’action augmente à $150, je dois toujours acheter 100 actions que je dois à mon ami. Dans ce scénario, je dois débourser $15.000 pour acheter les 100 actions et je perds mon pari. J’ai d’ailleurs perdu $5.000.

Comme vous pouvez le constater, la vente à découvert est lucrative si le prix de l’action chute. Par contre, elle peut être très coûteuse si les choses ne se passent pas come prévu. De plus, votre profit ne dépassera jamais les 100%, car le prix d’une action ne peut pas tomber plus bas que zéro. Mais vos pertes potentielles sont infinies puisque le prix d’une action n’a pas de limite à la hausse.

Par exemple, les investisseurs qui parient à la baisse sur Tesla ont collectivement perdu $18 MILLIARDS de dollars rien que cette année.

B) Les options

Parmi les produits financiers populaires, les options figurent en haut du classement. La démocratisation du trading a rendu ces produits très accessible au plus grand nombre. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’il est facile de gagner de l’argent en les achetant.

Les options sont des contrats qui donnent à l’acheteur l’option, mais pas l’obligation, d’acheter (call option) ou de vendre (put option) un actif sous-jacent à un prix déterminé (strike price) avant ou à une date précise. L’actif sous-jacent peut être une action, une matière première ou encore un taux de change entre deux devises.

L’acheteur d’une option gagne de l’argent si le prix de l’actif sous-jacent dépasse le prix déterminé avant ou à la date de fin de contrat. Si le prix ne dépasse par ce prix, le contrat se périme sans valeur.

Le vendeur d’un contrat d’option touche une prime et la garde si le contrat se périme sans valeur.

De nos jours, il est très facile d’acheter des options. En effet, quasiment toutes les plateforme de courtage en ligne proposent ces actifs mais cela ne signifie pas que ce sont des actifs à faible risque. Bien au contraire : Les options peuvent générer d’importants retours sur investissement si le prix de l’actif va dans votre sens, mais si le prix va dans le sens inverse vous perdrez 100% de votre capital.

C) Les warrants

Parmi les produits financiers populaires présentés dans cet article, les warrants sont relativement nouveaux.

Les warrants sont très similaires aux options. Un warrant est un contrat qui donne à l’acheteur le droit, mais pas l’obligation, d’acheter une action à un prix déterminé avant ou à une date précise. Les warrant sont émis par des entreprises. Lorsqu’un warrant est exercé, l’entreprise émet des nouvelles actions. Contrairement aux options, les warrant sont généralement plus difficile à acheter que les options.

D) Le Forex

Le Forex est le marché où s’échangent les devises étrangères. Les devises sont un des produits financiers populaires qui intéressent le plus les traders.

C’est un marché où le day trading est l’activité principale. Afin de réussir, il faut être un expert en analyse technique et suivre l’actualité économique et financière.

C’est pourquoi il est déconseillé aux débutants de se lancer dans le Forex. Si vous souhaitez vous lancer, il est conseillé de s’exercer sur les plateformes de trading virtuel afin de tester vos stratégies. Vous pourrez vous aventurer à mises de l’argent une fois que vous avez trouvé une stratégie efficace. Ne brûlez pas les étapes, car vous courez le risque de perdre gros.

CONCLUSION

Voici donc une petite introduction sur les produits financiers populaires et leur niveau de risque.

Il est difficile de dire que certains sont meilleurs que d’autres : Chacun a une raison d’être et un rôle à jouer dans un portefeuille équilibré.

Votre mission est d’identifier ceux qui correspondent à votre profil d’investisseur et qui vous permettront d’atteindre vos objectifs financiers.

Comme beaucoup de chose dans la vie, il est conseillé de s’en tenir aux produits les moins risqués lors de votre apprentissage. Puis, une fois que vous apprenez à naviguer les marchés, vous pourrez commencer à investir dans des actifs plus risqués. N’oubliez jamais que le risque a un prix et que vous ne serez pas toujours gagnant.


Merci d’avoir lu cet article.

AIMEZ LE si vous l’avez apprécie.
SUIVEZ-MOI pour être informé des futures publications.
LAISSEZ UN COMMENTAIRE pour lancer une discussion.


Recevez nos actualités directement dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité


Clause de non-responsabilité : Les articles publiés sur ce blog sont le résultat de mes propres recherches et ne doivent pas être interprétés comme des conseils d’investissement ou des recommandations financières. Faites toujours vos propres recherches avant d’investir dans un actif. Au besoin, consultez un conseiller financier professionnel.

Tim Bandou

Tim Bandou

4 commentaires sur “Les principaux actifs boursiers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.