Comment choisir un broker

Comment choisir un broker

Dans cet article, je vous explique comment choisir un broker adapté à vos besoins.

Investir en bourse n’a jamais été aussi facile.

De nombreuses plateformes en ligne vous permettent d’investir.

Toutefois, toutes les plateformes ne s’adressent pas aux même profils d’investisseurs et n’offrent pas les mêmes avantages.

C’est pourquoi il est très important de bien analyser les offres des différents brokers afin de choisir celui qui vous permettra d’atteindre vos objectifs.

Voici 6 critères qui vous aideront à choisir un broker adapté à vos besoins.


1 – Le minimum d’ouverture

En règle générale, les brokers offrent 3 types de comptes :

  • Un compte basique qui donne accès aux services standards, notamment la possibilité d’acheter et vendre des actions, obligations et ETF
  • Un compte premium qui donne accès à des produits sophistiqués, à l’effet de levier limité, à certaines formations et à des meilleurs spread
  • Un compte professionnel qui donne accès à des produits sophistiqués, à l’effet de levier maximum, à des meilleurs spread et à des services extras (plateforme de trading améliorée, formations, communauté de traders qui s’entraident, un broker dédié etc).

La plupart des brokers n’imposent pas de montant minimum pour ouvrir un compte basique, ou alors ils exigent un montant assez faible (souvent moins de $1000). Un compte basique suffit aux besoins de quelqu’un qui investi en bourse pour faire fructifier son épargne sur le long terme.

Au contraire, l’inscription aux offres premium et professionnels sont souvent payantes (abonnement mensuel) et le broker exigera un montant minimum d’investissement allant de €10K à €200K, voire plus. Ces comptes sont destinés aux individus qui souhaitent faire de l’investissement actif (comprendre: faire du trading) et à ceux qui investissent des sommes importantes.

A vous de bien vous renseigner en amont avant de vous inscrire afin de vous assurer que vous vous inscrivez au type de compte qui correspond à votre profil et à vos besoins.


2 – Les produits et les marchés disponibles

L’accès aux produits et aux marchés déterminera si vos besoins sont satisfaits.

Les brokers offrent tous la possibilité d’acheter des actions, des ETF, des options et des obligations mais ils n’offrent pas tous l’accès au Forex, au marché des futurs et des matières premières ou au marché des cryptomonnaies. Assurez-vous de choisir un broker qui vous permet d’acheter les produits qui vous intéressent.

Ensuite, sachez que quasiment tous les brokers disponibles aux investisseurs français vous permettent d’acheter des actifs sur les marchés français et américain. Par contre, ils ne proposent pas tous la possibilité d’acheter des actions sur les marchés étrangers.

Certains brokers vous permettent d’investir sur les marchés étrangers (UK, Canada, Allemagne, Italie, Australie, Japon, etc). Toutefois, les frais de commission pour acheter des produits sur ces marchés sont bien supérieurs à ceux facturés pour acheter des produits sur les marchés français et US.

Par contre, ce n’est pas parce qu’un broker offre la possibilité d’investir sur un marché donné que vous aurez accès à toutes les actions de ce marché. Certains brokers ne permettent d’investir que sur les actions les plus populaires (à plus fort volume) de ces marchés. Cela est utile pour ceux qui veulent investir dans les actions les plus connues mais très frustrant pour ceux qui souhaitent investir dans des actions moins connues à fort potentiel (et à fort risque). Renseignez-vous bien avant de vous inscrire pour être sur de pouvoir acheter ce que vous voulez.

3 – La politique tarifaire

De nos jours, la compétition entre les brokers en ligne a réduit les frais au maximum. Il n’y a guère que les banques qui vous facturent des frais d’ouverture, des frais de garde et des frais de commission exorbitants.

La majorité des brokers ne prélèvent aucun frais d’ouverture ou de frais de garde et la majorité facture des frais de transaction très faibles. Encore mieux : Certains brokers ne prélèvent aucun frais de transaction sur certains produits sélectionnés. Toutefois, les politiques de frais ne sont pas toujours les même. Certains brokers offrent 0% de commission sur tous les produits, d’autres offrent des frais à 0% à partir d’un certain seuil de transaction tandis que d’autres proposent un faible taux sur toutes les transactions.

Sachez que les frais sont faibles sur les marchés français et US, mais ils sont beaucoup plus importants si vous achetez des actions sur des marchés plus exotiques (Angleterre, Allemagne, canada, Australie, Hong Kong). Par exemple, un broker que j’utilise me facture 7,50€ pour acheter une action sur la bourse de Francfort, et 7,50€ pour la vendre ; Ainsi, acheter et vendre une action sur cette bourse me coûte 15€. Analysez bien les frais de commission si vous voulez acheter des actions sur les marchés étrangers.

Notez ceci : Les faibles frais de commission peuvent avoir un coût caché. En période de forte volatilité, certaines plateformes gratuites ont tendance à buguer, ce qui signifie que vous n’aurez pas accès à votre portefeuille. Cela peut vous coûter très cher si vous faite de l’investissement actif car vous ne pourrez pas faire de transactions. Cette instabilité des plateformes peu chère est la raison pour laquelle certains investisseurs préfèrent utiliser des brokers qui facturent des frais plus élevés que la normale. En facturant des frais importants, le broker peut réinvestir dans la plateforme afin de la rendre plus stable et performante.

Comment les brokers gagnent-ils de l’argent avec des frais de commission si faibles ? En vous facturant des frais de services. Les brokers peuvent vous facturer les services suivants :

  • Transfert de compte sortant ou entrant
  • Transfert d’un actif sur une autre place boursière
  • Inscription aux assemblées générales
  • Frais d’inactivité
  • Frais et commissions de paiement par carte bancaire et paypal
  • Commission sur les opérations de taux de change,
  • etc

En somme, analysez bien la politique tarifaire du broker afin d’éviter les mauvaises surprises une fois que vous commencez à investir.

4 – Sécurité

Un point que je considère très important est la ségrégation d’actifs, c’est-à-dire vos actifs sont-ils conservés par la plateforme elle-même ou conservés à part ?

Certains brokers utilisent une entité dépositaire distincte (SPV) pour conserver vos actifs, ce qui signifie qu’ils sont détenus séparément des actifs du broker. Ainsi, le broker  conserve et administre vos investissements, mais qu’ils ne peuvent pas exercer d’activité commerciale avec vos liquidités. Cela signifie que si votre broker rencontre des difficultés financières, il ne pourra pas vendre vos actifs et utiliser votre argent pour payer ses dettes. Si le broker fait faillite, vous conservez vos actifs.

C’est un point important car certains brokers qui gardent vos actifs en leur nom vous fait courir le risque de les perdre si le broker doit mettre la clé sous la porte. A priori, la grande majorité des brokers utilisent un SPV.

Par contre, la politique est différente avec les produits sophistiqués et les cryptomonnaies. Le plus souvent, vous n’êtes pas le propriétaire de l’actif car vous détenez simplement un CFD (contrat de différence) qui vous fait bénéficier de la variation de prix de l’actif, mais vous n’en êtes pas le propriétaire. C’est je déconseille fortement aux gens d’investir en cryptomonnaies via ces plateformes. Je ferai une vidéo sur comment investir dans les cryptomonnaies bientôt.

Enfin, assurez-vous que le broker que vous choisissez opère sous la supervision de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) ou de l’autorité compétente dans le pays dans lequel il est implanté.

5 – Les extras

Si vous souhaitez apprendre à faire de l’investissement actif, une plateforme basique ne sera pas adaptée à vos besoins.

Pour ce faire, vous aurez besoin de fonctionnalités avancées, telles que les alertes, les « hot keys » (les touches rapides pour passer des ordres en temps réel), des spread très faibles et l’assurance que la plateforme ne va pas buguer quand le marché connait des périodes de forte volatilité.

De plus, beaucoup de brokers offrent aussi des formations et des forums où vous pouvez apprendre à faire du trading et échanger avec des membres de la communauté. Certains sites offrent également la possibilité à leurs membres premium de participer à des séminaires aux 4 coins du monde pour échanger avec des traders professionnels, des manager de hedge fund et les autres membres VIP de la plateforme.

L’accès à toutes ces fonctionnalités est soit payante, via un abonnement mensuel, soit conditionnée à des minimums d’investissement (on parle en centaine de milliers d’euros). Le prix des abonnements et les minimums d’investissement requis varient par plateforme.

Gardez à l’esprit que vous pouvez trouver beaucoup de ressources gratuites sur internet, mais il est parfois difficile de séparer les bons conseils des mauvais. Ainsi, de nombreuses personnes préfèrent payer pour avoir accès des ressources sélectionnées par des professionnels.

Un dernier extra intéressant : les actions fractionnées. Normalement, vous devez acheter des actions par unité de 1. Maintenant, certains brokers vous offrent la possibilité d’acheter des fractions d’action (par ex une demie action, ou 1 action et demie, ou 2.4 ou 13.2) en fonction de votre budget. Cela vous permet d’acheter des actions qui normalement seraient trop chères pour votre budget. Tous les brokers n’offrent pas cette fonctionnalité donc à vous de vous renseigner avant de vous inscrire.

6 – Le service client

Enfin, un point à ne pas négliger est la qualité du service client.

C’est un point souvent négligé par les investisseurs lors de leur inscription mais je vous assure que vous aurez parfois besoin de contacter votre broker. Lorsque ce moment viendra, vous serez bien content de tomber sur un broker professionnel qui répond à vos questions avec précisions. Le cas échéant, vous serez très frustrés et cela pourra vous faire perdre de l’argent.

Ainsi, avant de vous inscrire, je vous conseille d’envoyer un email ou passez un coup de fil au service client du broker : Sont-ils réactifs ? Sont-ils aimable ? Apportent-ils des réponses précises à vos questions ? Si la réponse à ces questions est OUI, cela est un bon signe. En effet, un service client de qualité présuppose que le broker est sérieux et que l’ensemble de ses prestations seront de qualité.


Merci d’avoir lu cet article.

AIMEZ LE si vous l’avez apprécie.
SUIVEZ-MOI pour être informé des futures publications.
LAISSEZ UN COMMENTAIRE pour lancer une discussion.


Recevez nos actualités directement dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité


Tim Bandou

Tim Bandou

3 commentaires sur “Comment choisir un broker

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.