Faut-il dépenser ou réinvestir vos dividendes ?

Faut-il dépenser ou réinvestir vos dividendes ?

Dans cet article, nous allons voir s’il est préférable de dépenser ou réinvestir vos dividendes.


Vous avez acheté votre première action ou ETF à dividende et votre premier paiement a été distribué sur votre compte. Félicitations, vous êtes désormais un investisseur à dividendes !

Maintenant, une nouvelle question se pose : Devez-vous dépenser ou réinvestir vos dividendes ?

La réponse ? Ca dépend !

Voici l’explication.

Une fois reçu, le dividende peut être utilisé de deux façons :
– Virement sur votre compte bancaire pour être dépensé
– Réinvesti, dans le même produit ou dans un autre actif financier

Chacun de ces choix présente des avantages et des inconvénients.


1 – Dépenser le dividende

Dépenser le dividende est très tentant : Pourquoi ne pas booster vos revenus immédiatement ?

En effet, les dividendes sont un excellent moyen de complémenter vos revenus. De nombreux investisseurs achètent des produits à dividendes afin de complémenter leurs revenus. Par contre, seulement 3 catégories d’investisseurs ont intérêt à dépenser leurs dividendes immédiatement.

i) Les individus à gros patrimoine

Les individus à gros patrimoines dont les investissements génèrent des gros dividendes peuvent se permettre de les dépenser. Si vous touchez 50.000€ ou 100.000€ de dividendes par an, vous pouvez clairement vous permettre de les dépenser pour vivre. Par contre, cela ne concerne qu’une toute petite partie des investisseurs.

ii) Pour complémenter votre retraite

Les personnes qui approchent l’âge de la retraite ou qui sont déjà à la retraite peuvent aussi se permettre de dépenser leurs dividendes. A priori, ils ont investi pendant plusieurs décennies afin de fructifier leur patrimoine et ils ont désormais une jolie cagnotte qui génère des dividendes élevés. Ainsi, ils peuvent se servir des dividendes pour complémenter leurs revenus.

iii) Pour réinvestir ailleurs

Enfin, vous pouvez dépenser vos dividendes afin de les réinvestir ailleurs qu’en bourse. Par exemple, vous pouvez les utiliser pour investir en immobilier, pour acheter des métaux précieux ou encore des cryptomonnaies.

En somme, il est préférable de dépenser vos dividendes si votre situation correspond à l’un des trois scénarios présentés ci-dessus.

Pour la majorité des investisseurs, notamment les plus jeunes, il est préférable de réinvestir les dividendes. Voyons pourquoi.


2 – Réinvestir les dividendes

Lorsqu’on débute l’investissement en dividendes, les premiers paiement qu’on reçoit sont généralement très faibles. Souvent, ils se comptent en dizaine d’euros. Vous conviendrez qu’un paiement de 20€ de dividendes trimestriels n’améliorera pas vraiment votre mode de vie.

Dépenser ou réinvestir vos dividendes ? Le choix parait évident.

En effet, le réinvestissement des dividendes permet de tirer profit de l’effet cumulé des intérêts composés.

Un capital est placé à intérêts composés lorsque “les intérêts de chaque période sont incorporés au capital pour l’augmenter progressivement et porter intérêts à leur tour. C’est une notion antagoniste à celle d’intérêts simples, où les intérêts ne sont pas réinvestis pour devenir à leur tour porteurs d’intérêts“.

Les intérêts composés sont un générateur de richesses tellement puissant qu’Einstein les nomma “la huitième merveille du monde“.

Comment les intérêts composés fonctionnent-ils ?

Pour faire simple, les intérêts composés sont de l’intérêt sur l’intérêt. Cela veut dire que les intérêts sont calculés sur le capital initial ainsi que les intérêts accumulés au cours des périodes précédentes. Le graphique ci-dessous montre la différence de rendement entre un placement à intérêt simple et un placement à intérêt composé.

Dans l’exemple hypothétique que vous voyez ci-dessous, le rendement d’un placement à intérêt composé sur 50 ans produit un rendement 9x supérieur à un placement à intérêt simple.

Utiliser cette calculatrice d’intérêt composés pour réaliser vos propres simulations

En somme, l’effet cumulé de l’intérêt composé récompense la gratification différée d’un investisseur. C’est une des armes les plus puissantes dont disposent les investisseurs.

Si vous réinvestissez vos dividendes, vous pouvez acheter plus de parts du produit à dividendes en question, ce qui augmente votre prochain paiement de dividendes, ce qui vous permettra d’acheter encore plus de parts de ce produit, et ainsi de suite. Au bout de plusieurs années, vous percevrez assez de dividendes pour acheter plusieurs parts du produit à dividendes en question, et vos revenus en dividendes augmenteront de manière exponentielle. Les effets ne seront pas perceptibles immédiatement, ni même après les dix premières années. Ainsi, il faut attendre la vingtième année pour que l’effet cumul s’enclenche. C’est cela l’effet boule de neige des intérêts composés.

Aux USA, la majorité des entreprises propose un Plan de réinvestissement des dividendes (PRD, dit DRIP en anglais) afin de vous permettre de réinvestir automatique vos dividendes de l’entreprise en question. C’est un excellent moyen pour l’investisseur passif de réinvestir ses dividendes facilement.

2 exemples qui illustrent l’effet cumulé des intérêts composés

  • Scénario 1 : Investir dès 18 ans

Un jeune de 18 ans investi $250 par mois pendant 30 ans dans un ETF S&P 500 qui se compose au taux de 7% annuel. S’il reste fidèle à cette stratégie, il devient millionnaire à l’âge de 65 ans.

Bien entendu, il est très difficile de demander à un jeune de 18 ans d’investir $250 par mois en bourse de manière régulière. La plupart entrent à l’université et (s’ils sont aux USA), ils contractent d’énormes dettes pour financer leur scolarité. Ainsi, l’investissement est loin d’être leur préoccupation première.

De plus, lorsqu’ils entrent sur le marché du travail vers 22-23 ans, ils sont tellement content de toucher leurs premières payes qu’ils pensent avant tout à se faire plaisir en consommant.

  • Scénario 2 : Investir dès 30 ans

L’âge moyen auquel les individus commencent à investir est environ 30 ans. Voyons voir quels rendements génèrent la même stratégie si vous commencez à cet âge là.

Si vous implémenter cette même stratégie à l’âge de 30 ans, vous aurez plus de $400.00 à l’âge de 65 ans. Une différence de seulement 12 ans génère un rendement deux fois moins élevé !

Certes, vos gains seront bien moins élevés que ceux du jeune qui investi dès ses 18 ans. Mais n’oubliez pas que ce scénario ne tient pas compte des éventuelles augmentation des sommes investies. Si vous doublez le montant investi, vous attendrez plus facilement le million.

Aussi, si le marché génère un rendement supérieur à 7%, ce qui est loin d’être impossible, vos rendements seront supérieurs à la simulation ci-dessus. Celle-ci est purement théorique et sert surtout à illustrer la puissance de l’effet cumulé de l’intérêt composé.

Enfin, mieux vaut un peu de gains que pas de gains du tout. C’est pourquoi il n’est jamais trop tard pour vous lancer dans l’investissement à dividendes.


3 – Le réinvestissement des dividendes maximise vos rendements

Saviez-vous que la majorité des rendements du S&P 500 provient du réinvestissement des dividendes ? En effet, le réinvestissement des dividendes est la meilleure stratégie à long terme, peu importe l’horizon temporel en question.

La société Hartford Funds a publié un article exhaustif qui prouve cela.

  • Vision à long terme : 78% des rendements du S&P 500 proviennent du réinvestissement des dividendes. Depuis 1930, 42% des rendements sont directement attribués au réinvestissement des dividendes.
  • Décennie par décennie : La contribution du réinvestissement des dividendes varie selon la décennie, mais cela continue de jouer un rôle important. Par exemple, pendant la “décennie perdue” de 2000-2010, au cours de laquelle le rendement total du marché était négatif, le réinvestissement des dividendes a généré un rendement annuel moyen de 1.8%.

En somme, il est indéniable que le réinvestissement des dividendes permet d’obtenir des meilleurs rendements que le non-réinvestissement.


CONCLUSION

L’investissement en dividendes est tout sauf un moyen de devenir riche rapidement. En réalité, c’est le contraire : C’est un moyen de devenir riche lentement.

Toutefois, afin de réussir, il faut faire preuve de patience et de discipline. De plus, vous devez vous informer afin d’investir dans des produits de qualité.

Les ETF à dividendes sont un excellent moyen de vous lancer. Vous pouvez par exemple consulter cet article qui présente 3 excellents ETF qui versent des dividendes chaque trimestre.

Attention à la chasse au rendement ! Cela parait contre-intuitif, mais les actions à très haut dividende génèrent souvent des rendements inférieurs aux actions à dividende modeste.

Souvenez vous que le dividende est la distribution d’une part des profits de l’entreprise aux actionnaires.

Si une entreprise verse un dividende très élevé, cela lui laisse peu de capital disponible pour investir et croître. Cela peut nuire à ses perspectives futures et mettre le dividende en péril.

A contrario, une entreprise avec un rendement “normal” (1-5%) et un ratio de distribution plus faible (inférieur à 60%), dispose d’assez de capital pour investir en croissance. Cela améliore ses perspectives à long terme, ce qui augmente également ses chances d’augmenter le dividende.

Alors, faut-il dépenser ou réinvestir vos dividendes ?

A vous de voir !


MERCI d’avoir lu cet article.

LIKEZ LE si vous l’avez apprécié.
INSCRIVEZ-VOUS à ma newsletter pour recevoir nos actualités.
COMMENTEZ pour démarrer une discussion.


Recevez nos actualités directement dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité


Clause de non-responsabilité : Les articles publiés sur ce blog sont le résultat de mes propres recherches et ne doivent pas être interprétés comme des conseils d’investissement ou des recommandations financières. Faites toujours vos propres recherches avant d’investir dans un actif. Au besoin, consultez un conseiller financier professionnel.

Tim Bandou

Tim Bandou

2 commentaires sur “Faut-il dépenser ou réinvestir vos dividendes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.