Investissement vs Trading

Investissement vs Trading

Dans cette article, nous allons voir quelles sont les différences entre l’investissement et le trading.



L’investissement et le trading sont deux méthodes très différentes de gagner de l’argent en bourse.

En général, les investisseurs visent des gros rendements en achetant et gardant leurs titres sur de longues périodes. A contrario, les traders prennent avantage des fluctuations du marché pour initier et clôturer des positions sur de courtes périodes. Les profits de l’investisseur se construisent à long terme et sont conséquents. Ceux du trader sont plus modestes mais plus fréquents.

Il est très important de savoir quelle approche vous favorisez avant de commencer votre aventure d’investisseur. Sinon, vous risquez d’implémenter une stratégie confuse. Avoir une stratégie définie à l’avance est la meilleure arme contre le doute et la prise de décision irrationnelle.

1. L’INVESTISSEMENT

L’objectif de l’investissement est de générer un patrimoine à long terme. Pour ce faire, il construit un portefeuille d’actifs financiers solides dont la valeur croît et génère un revenu.

Les investisseurs préfèrent garder leurs actifs pendant de très longues périodes, parfois plusieurs décennies Cela leur permet de tirer profit de divers avantages tels que l’appréciation du prix (plus value), les taux intérêts, les dividendes, ou encore les fractionnements d’actions.

L’investisseur à long terme réinvestit ses dividendes afin de profiter de« l’effet cumulé » des intérêts composés. Il sait que cela produit des rendements exponentiels. Pour en savoir plus sur cette notion, référez-vous à l’article « Faut-il dépenser ou réinvestir vos dividendes ? ».

Voici les 5 caractéristiques clés de l’investisseur :

  • Il détermine ses objectifs et sa tolérance au risque
  • Il effectue de l’analyse fondamentale
  • Il construit un portefeuille diversifié
  • Il reste investi sur le long terme
  • Il rééquilibre son portefeuille de manière ponctuelle, lorsque nécessaire

a) L’investisseur détermine ses objectifs et sa tolérance au risque.

C’est la première étape pour tout nouvel investisseur. Afin d’en savoir plus, référez-vous à mon article « 5 choses à faire avant d’investir ».

b) L’investisseur fait de l’analyse macroéconomique et fondamentale.

L’analyse macroéconomique est l’étude de “l’économie à travers les relations existantes entre les grands agrégats économiques, le revenu, l’investissement, la consommation, le tayx de chômage, l’inflation, etc“. C’est un outil qui permet d’analyser les “mécanismes par lesquels sont produites les richesses à travers le cycle de la production, de la consommation, et de la répartition des revenus au niveau national ou international“.

L’investisseur fait de l’analyse macroéconomique pour identifier les grandes tendances de l’économie mondiale et les secteurs d’avenir.

Une fois qu’il a identifié des secteurs porteurs, il fait de l’analyse fondamentale pour analyser la qualité d’une entreprise ou d’un produit donné.

La stratégie consiste à identifier des actifs de grande qualité – et de préférence sous-évalués – qui ont un fort potentiel de croissance, et des actifs qui peuvent générer un revenu stable (obligations, certificats de dépôts) qui croit au fil du temps (ETF et actions à dividendes).

c) L’investisseur construit un portefeuille diversifié afin de mitiger son risque.

La diversification est une technique qui cherche à minimiser le risque de pertes en investissant dans des produits et secteurs qui réagissent différemment aux changements des conditions du marché.

Bien que la diversification ne garantisse pas la protection contre les pertes, c’est un élément important qui permet d’atteindre vos objectifs à long terme en minimisant le risque. La répartition du risque entre les différents actifs est une question individuelle et elle sera différente pour chaque investisseur. L’important est de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

d) L’investisseur fait preuve de patience et de discipline.

L’investisseur sait que le temps l’emporte sur le timing.

Bien que les marchés soient intrinsèquement volatiles, l’investisseur reste investi pendant les cycles baissiers. En effet, il sait que le marché repartira à la hausse et que ses positions redeviendront rentables. Puisqu’il détient des actifs de grande qualité, il profite des phases baissières pour renforcer ses positions, ce qui fait baisser le cout moyen de ses positions et accumuler les actifs.

e) L’investisseur est flexible.

L’investisseur rééquilibre son portefeuille si sa situation personnelle change ou que les conditions du marché l’imposent. Il vend les actifs qu’il estime surévalués et ceux qui ne correspondent plus à sa stratégie, afin de réinvestir dans des actifs sous-évalués ou qui correspondent mieux à ses besoins.

En somme, l’investisseur a une vision à très long terme, est préoccupé par les fondamentaux et n’est pas effrayé par les fluctuations journalières du marché. Il garde ses positions plusieurs années et bénéficie des intérêts, des dividendes, et des fractionnements d’actions. Cela dit, l’investisseur fait preuve de flexibilité lorsque nécessaire.

Maintenant que vous en savez plus sur le profil de l’investisseur, il est temps de présenter le profil du trader.


2. LE TRADING

Le trading consiste à acheter et vendre des actifs afin de tirer profit des fluctuations à court terme du marché. Le trader est donc un spéculateur.

Le trader spécule avec tous types de produits : Des actions, des obligations, des monnaies, des options, des matières premières, des contrats de futurs, des cryptomonnaies, et tout autre instrument dont les cours peuvent varier à court terme.

L’objectif du trader est clair : Générer des meilleurs rendements que l’investisseur à long terme. Un investisseur peut se satisfaire d’un rendement de 10-15% annuel, mais le trader peut viser un rendement de 10-15% mensuel. A quoi bon de passer des heures à faire du trading pour obtenir des rendements inférieurs au marché ?

Le trader génère des profits en achetant à un prix faible et en revendant à un prix plus élevé sur une très courte période. L’inverse est également vrai : via la vente à découvert, un trader peut réaliser un profit en vendant à un prix élevé et en rachetant à un prix plus faible.

Contrairement à l’investisseur, qui garde ses positions négatives en attendant le renversement de tendance, le trader n’a pas la même patience. Il utilise un stop loss pour se débarrasser des positions perdantes le plus vite possible.

Le trader est préoccupé par une allocation optimisé de son capital pour générer des profits rapides. Il n’a pas intérêt à laisser son capital déprécier dans un actif perdant. Aussi, puisqu’il investi souvent dans des actifs très spéculatifs, il n’a aucune assurance du renversement de tendance de l’actif qu’il achète, donc il s’en sépare pour allouer son capital à la prochaine opportunité.

Il existe plusieurs formes de trading, qui se pratiquent sur différents horizons temporels (bien entendu, un trader peut mélanger les formes de trading) :

  • Le scalping, qui consiste à acheter et revendre des positions après quelques secondes ou quelques minutes seulement
  • Le day trading, qui consiste à acheter et revendre des positions le jour même
  • Le swing trading, qui consiste à acheter et revendre des positions sur une période de quelques jours ou quelques semaines.
  • Le position trading, qui consiste à détenir des positions pendant plusieurs mois, s’apparente déjà plus à de l’investissement, mais c’est une forme de trading s’il s’agit seulement de profiter de la variation du prix d’un actif, indépendamment de ses fondamentaux.

Un trader choisira son style en fonction de nombreux paramètres : fonds disponibles, temps disponible à consacrer au trading, niveau d’expérience, personnalité et tolérance au risque.

Comme l’investisseur, le trader fait aussi de l’analyse fondamental, mais il pratique surtout l’analyse technique. C’est une méthode d’analyse des tendances à court terme pour identifier les opportunités.

Le trader analyse les graphiques à l’aide de divers indicateurs afin d’élaborer une stratégie pour tirer profit des tendances. Il élabore un plan qui dicte quand acheter et vendre l’actif avant même qu’il initie la position. Les meilleurs traders sont ceux restent disciplinés et qui ne dévient pas de leur plan. Beaucoup de débutants laissent leurs émotions prendre le dessus sur leur raison, et c’est cela qui coûte cher.

En somme, le trading est un excellent moyen de gagner de l’argent rapidement, à condition de savoir ce que l’on fait. Il faut une très haute tolérance au risque et une bonne gestion de votre capital. Sinon, vous courez le risque de perdre gros.


Investir ou Trader ? Comment choisir ?

Maintenant que vous avez une meilleure idée des différences entre l’investissement et le trading, il est temps de déterminer quelle stratégie vous convient.

Il est difficile de dire qu’une stratégie est meilleur qu’un autre.

On pense souvent que l’investissement et le trading sont deux domaines séparés et qu’il faut choisir votre camp, sans pouvoir basculer de l’un vers l’autre facilement.

En réalité, vous n’êtes pas obligé de choisir : Vous pouvez faire un peu des deux en même temps. Par exemple, vous pouvez investir 90% de vos capitaux dans un portefeuille diversifié que vous détiendrez à long terme, et consacrer 10% (votre argent de poche) pour le trading.

Le contraire est également possible, et de nombreux traders professionnel placent une partie importante de leurs capitaux dans des actifs à long terme, afin de mitiger le risque de leurs activités spéculatives.

L’essentiel est de définir vos objectifs avant de vous lancer dans l’investissement afin que vous suiviez une stratégie cohérente. Beaucoup de débutants achètent des produits sans avoir la moindre idée combien de temps le garder ou quand le vendre. Cela mène souvent à des situations catastrophiques.

Alors : L’investissement et le trading ? Dites moi quelle stratégie vous préférez pour générer un patrimoine.


MERCI d’avoir lu cet article.

LIKEZ LE si vous l’avez apprécié.
INSCRIVEZ-VOUS à ma newsletter pour recevoir nos actualités.
COMMENTEZ pour démarrer une discussion.


Recevez nos actualités directement dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité


Clause de non-responsabilité : Les articles publiés sur ce blog sont le résultat de mes propres recherches et ne doivent pas être interprétés comme des conseils d’investissement ou des recommandations financières. Faites toujours vos propres recherches avant d’investir dans un actif. Au besoin, consultez un conseiller financier professionnel.

Tim Bandou

Tim Bandou

2 commentaires sur “Investissement vs Trading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonne-toi à ma newsletter

Holler Box