5 conseils pour réussir en bourse

5 conseils pour réussir en bourse

Voici 5 conseils pour réussir en bourse et maximiser vos chances
d’obtenir un rendement supérieur à celui du marché grâce au stock picking.


Le stock picking – l’acte d’acheter des actions individuelles – est théoriquement facile et à la portée de tous.

Beaucoup d’investisseurs qui débutent pensent que c’est le meilleur moyen d’obtenir des gros rendements.

La réalité est tout autre : Acheter des actions individuelles qui génèrent régulièrement des rendements supérieurs à celui du marché, c’est extrêmement difficile.

C’est pourquoi il faut adopter les bonnes habitudes afin d’y parvenir.

Attention : Le stock picking est une activité risquée qui peut mener à la perte de tout ou partie de votre capital. Si vous souhaitez faire du stock picking, investissez 20% maximum de votre portefeuille en actions individuelles et 80% dans des ETF S&P 500 ou World. L’argent dont vous aurez besoin dans les 5 prochaines années ne devrait pas être investi du tout.

Cela dit, voici 5 conseils qui vous permettront de maximiser vos chances de réussir en bourse grâce au stock picking.


1. Maîtriser vos émotions


Le premier des 5 conseils pour réussir en bourse concerne l’intelligence.

Contrairement à ce que vous pouvez penser, le QI n’a strictement rien à voir avec une quelconque réussite en bourse.

Warren Buffet dit même que « l’investissement n’est pas un jeu où celui avec 160 de QI bat celui qui a 130 de QI. Ce qu’il faut c’est avoir le tempérament de pouvoir contrôler vos impulsions qui mènent les autres aux problèmes quand ils investissent ».

5 conseils pour réussir en bourse

Buffet fait référence aux investisseurs qui laissent leurs émotions, et non pas leur rationalité, déterminer leurs choix d’investissement. Dans les faits, les meilleurs investisseurs sont ceux qui savent réagir raisonnablement quand les conditions du marché sont difficiles. Ceux qui paniquent et qui prennent des décisions irréfléchies perdent beaucoup d’argent.

Les conseils qui vont suivre vous aideront à cultiver le bon tempérament pour générer un succès à long terme.


2. Acheter une action, c’est devenir actionnaire d’une entreprise


On oublie souvent que derrière l’acronyme d’un ticker se cache une vraie entreprise.

Il ne faut surtout pas que le stock picking devienne un concept abstrait : En achetant une action, vous devenez actionnaire, donc en partie propriétaire, de cette entreprise.

Je répète : Acheter une action fait de vous un propriétaire de l’entreprise à hauteur de votre investissement, aussi modeste soit-il.

Vous devez toujours garder ce concept à l’esprit.

Avant d’acheter une action, posez-vous les questions suivantes :

  • Quel est le business modèle de l’entreprise ?
  • Ses revenus sont-ils diversifiés ?
  • Qui sont ses concurrents et sont-ils une menace ?
  • L’entreprise possède-t-elle des avantages concurrentiels ?
  • Est-ce que l’entreprise opère dans un secteur d’avenir ou une industrie en déclin ?
  • Quelles sont les perspectives à long terme ? Est-elle innovante ?
  • Et ainsi de suite.

Essayez de juger si l’entreprise pourra délivrer des produtis / services de qualité à long terme.

Investissez dans des entreprises qui ont un potentiel de croissance intéressant et durable.


3. Avoir une stratégie définie à l’avance


En bourse, il est absolument essentiel d’avoir une stratégie d’investissement définie à l’avance.

Sinon, vous serez tentés de changer d’avis en cours de route.

Prendre des décisions hâtives est une erreur monumentale qu’il faut éviter à tout prix. Il faut savoir maintenir le cap même lorsque les conditions du marché sont temporairement défavorables.

Une astuce qui peut vous aider consiste à tenir un cahier dans lequel vous écrivez pourquoi vous achetez une action donnée, et les raisons qui vous pousserez à vous en séparer.

Par exemple :

  • Pourquoi j’achète ?

Ecrivez les raisons qui vous ont convaincue d’acheter l’action.

Quelles sont vos attentes en terme de rendements, quels sont les critères qui comptent pour vous et qui vous aideront à évaluer la réussite de l’entreprise ?

Vous devez effectuer une analyse fondamentale poussée qui permet de créer une thèse d’investissement argumentée.

  • Qu’est-ce qui me ferait vendre ?

Il y a parfois des très bonnes raisons de vendre. Ecrivez-les.

Par contre, comprenez bien qu’on ne parle pas ici des fluctuations de prix – même brutales – qui sont tout à fait normales.

On parle ici de changements dans les fondamentaux de l’entreprise qui affectent négativement sa capacité de croître et de générer des rendements à long terme.

On pense par exemple à la perte de clients importants, des mauvais choix stratégiques de la part des dirigeants, l’émergence de compétiteurs plus innovants, ou encore des événements extérieurs (crise économique, secteur en déclin) qui chamboulent votre thèse d’investissement.


4. Prendre le temps de construire un portefeuille


On ne le dira jamais assez : Le temps l’emporte sur le timing !

Votre plus grande arme est votre patience.

Warren Buffet dit que « la bourse est un mécanisme qui transfère l’argent des gens impatients ver les gens patients“.

Il faut donc faire preuve de patience, car celle-ci est récompensée sur le très long terme via l’appréciation de prix, les dividendes, le fractionnement d’actions, les dividendes spéciaux, etc.

Ainsi, vous pouvez prendre votre temps pour acheter des actions et construire votre portefeuille.

L'un des 5 conseils pour réussir en bourse est de se rappeler de la fable du lièvre vs la tortue.

Voici 3 stratégies qui vous permettent de réduire votre exposition à la volatilité des prix :

  • Le Dollar-Cost Averaging (DCA) : La technique du DCA consiste à consacrer une somme fixe pour acheter un actif régulièrement, par exemple chaque semaine ou chaque mois. Ce montant fixe vous permet d’acheter plus de cet actif quand le prix baisse, et moins quand le prix augmente, mais cela permet de lisser le prix d’achat sur le long terme.
  • L’achat par tiers : Cette stratégie consiste à diviser le montant que vous souhaitez investir en 3 et de choisir trois moments différents pour acheter, par exemple une fois tous les trois mois ou en fonction de différents événements.
  • « L’achat du panier » : Cette stratégie consiste à acheter toutes les entreprises d’un secteur plutôt qu’une seule. Cela vous permet d’être exposé à chaque entreprise et ne pas rater celle qui décolle. Cela permet d’identifier laquelle marche et d’investir plus de capitaux dans celle la.

5. Ne pas faire trop de trading


Le dernier conseil pour réussir en bourse est de ne pas faire trop de trading.

De nos jours, l’accès à internet nous rend tous accros aux écrans et au suivi journalier de nos positions.

L’avantage, c’est qu’on peut suivre la performance en temps réel de notre portefeuille.

L’inconvénient, c’est qu’on a tendance à mal réagir aux fluctuations à court terme et trop se focaliser sur le prix de l’action plutôt que sur la valeur intrinsèque de l’entreprise.

Cela a pour conséquence de nous rendre très euphorique quand les prix s’envolent – donc d’acheter pour ne pas rater le train – et de nous faire paniquer lorsque les prix chutent – donc de vendre afin de limiter nos pertes.

Il faut se détacher de cette spirale infernale qui mène à des rendements souvent négatifs.

Ne consultez pas votre portefeuille tous les jours. Consultez-le une fois par semaine ou une fois par mois.

Si le prix d’un actif chute, demandez-vous pourquoi c’est le cas :

  • Votre action est-elle le dommage collatéral de la chute globale du marché ?
  • Est-ce que les fondamentaux de votre thèse d’investissement ont changé ?
  • Est-ce que votre vision à long terme est affectée et nécessite réévaluation ?

Le bruit à court terme (les une de journaux sensationnalisées, les fluctuations à court terme, les “opinions” d’analystes) est très rarement utile pour prendre des décisions rationnelles. De plus, ce bruit n’a souvent aucune incidence sur la performance à long terme d’une entreprise.

C’est pourquoi il faut faire abstraction de ces distractions et se concentrer sur ce qui compte vraiment : Les fondamentaux de l’entreprise qui motivent votre thèse d’investissement.

Si les fondamentaux sont intacts, vous n’avez aucune raison de paniquer.


Conclusion

Voici donc 5 conseils pour réussir en bourse.

J’espère qu’ils vous seront utiles pour devenir un meilleur investisseur et maximiser vos rendements à long terme.


MERCI d’avoir lu cet article.

LIKEZ LE si vous l’avez apprécié.
INSCRIVEZ-VOUS à ma newsletter pour recevoir nos actualités.
COMMENTEZ pour démarrer une discussion.


Recevez nos conseils directement dans votre boîte mail !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Clause de non-responsabilité : Les articles publiés sur ce blog sont le résultat de mes propres recherches et ne doivent pas être interprétés comme des conseils d’investissement ou des recommandations financières. Faites toujours vos propres recherches avant d’investir dans un actif. Au besoin, consultez un conseiller financier professionnel.

Tim Bandou

Tim Bandou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonne-toi à ma newsletter

Holler Box