Voici la relation entre la bourse et les taux d’intérêts

Voici la relation entre la bourse et les taux d’intérêts

Pourquoi est-ce que la bourse et les taux d’intérêts sont-ils étroitement liés ?



Jérome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine (Fed), a récemment déclaré qu’il commencera peut-être à réduire l’achat mensuel de $120 milliards d’actifs d’ici la fin de l’année. Par contre, il ne semble pas question d’augmenter les taux d’intérêts, qui se situent actuellement entre 0-0,25%, avant 2023.

Forcément, les marchés financiers ont bien réagi aux déclarations du patron de la Fed.

Pourquoi les investisseurs sont-ils contents ?

Quelle est la relation entre la bourse et les taux d’intérêts ?

Explications.


Qu’est-ce qu’un taux d’intérêt ?


Le taux d’intérêt, qui est exprimé en pourcentage, fait référence à deux choses :

  1. Le coût de l’emprunt : C’est le montant que fait payer un prêteur à l’emprunteur.
    • Par exemple, un taux d’intérêt de 1% signifie que si vous empruntez 100€, vous devrez rembourser 101€ ; s’il est de 25%, vous devrez rembourser 125€.
    • Un taux élevé signifie qu’emprunter coûte cher, qu’un individu ne pourra peut-être pas s’acheter une maison ou qu’une entreprise licenciera des employés au lieu de payer des salaires en cas de ralentissement d’activité.
    • Ainsi, le taux d’intérêt affecte le cout des hypothèques, la consommation au sens large et la capacité d’emprunt des entreprises.
  2. Le rendement d’un investissement : C’est le montant que vous rapporte un placement ou un investissement.
    • Par exemple, le taux d’intérêt du Livret A est actuellement de 0,50%. Ainsi, si vous placez 100€ sur votre Livret, vous recevrez 0,50€ d’intérêts à la fin de l’année.

Ce qu’il faut retenir:

Plus un taux d’intérêt est élevé, plus le coût de l’emprunt est élevé et plus il est faible, plus le coût de l’emprunt est faible.

A contrario, plus le taux d’intérêt est élevé, plus l’épargne rapporte et plus il est faible, moins il rapporte.

Vous verrez que cela aura son importance par la suite.


Qui fixe le taux d’intérêt ?


Dans la plupart des pays, c’est la Banque centrale qui fixe les taux d’intérêts.

Aux USA, c’est la Fed qui détermine les taux.

La Fed fixe 2 taux :

  • Federal Funds Rate: Le taux auquel les banques se prêtent de l’argent pendant la nuit.
  • Discount Rate: Le taux auquel les banques empruntent auprès de la Fed.

En général, le Discount Rate est plus élevé que le Funds Rate, afin d’encourager les banques de se prêter de l’argent entre elles.

Pourquoi est-ce ces taux sont-ils important ?

Ces taux ont un effet important sur l’économie au sens large et la bourse en particulier.

En général, quand les taux d’intérêts changent, il faut près d’un an pour que l’effet se fasse sentir sur l’économie.

Par contre, l’effet sur la bourse est souvent immédiat.

Comprendre la relation entre les taux d’intérêt et la bourse permet aux investisseurs de comprendre comment les variations des taux impacteront vos investissements.

Cela peut aussi vous aider à prendre de meilleures décisions.


Pourquoi la FED change-t-elle ses taux ?


Après tout, pourquoi ne pas toujours maintenir le même taux ?

La Fed veut aussi contrôler l’inflation.

Pour rappel, l’inflation, c’est la hausse continue des prix des biens et des services à travers le temps qui entraine une perte de votre pouvoir d’achat.

La FED observe les indicateurs tels que l’indice des prix à la consommation (consumer price index) et l’indice du coût de la production (producer price index). Quand ces indicateurs dépassent 2-3% par an, la FED va augmenter le taux d’intérêt afin de contrôler la hausse des prix.

En augmentant les taux d’intérêts, la FED rend les emprunts plus onéreux, ce qui diminue la quantité de monnaie disponible dans l’économie. Ainsi, l’argent devient plus cher et difficile d’accès, et l’inflation baisse.

A contrario, quand la FED diminue les taux d’intérêts, la quantité de monnaie disponible dans l’économie augmente car le crédit est moins cher et l’argent est plus disponible. Cela encourage les gens à dépenser leurs sous parce que le crédit est pas cher. En conséquence, les prix ont tendance à augmenter, ce qui produit de l’inflation.

Voici un tableau qui montre les fluctuations des taux d’intérêts de la FED au cours des 20 dernières années. Comme vous pouvez le constater, ils fluctuent régulièrement et sont souvent proche de zéro.

Voici la relation entre la bourse et les taux d'intérêts
Depuis 2000, les taux fluctuent énormément et on atteint un pic de 6,53% en Juin 2000.

Que se passe-t-il quand les taux augmentent ?


Quand la FED augmente les taux, le coût du crédit augmente immédiatement.

Cela a un impact direct pour les entreprises et les consommateurs de l’économie.

Puisque le taux auquel les banques empruntent augmente, le taux d’intérêt que les banques proposent à leurs clients augmentent aussi.

Ainsi, le cout du crédit augmente et la quantité d’argent que les consommateurs et les entreprises peuvent dépenser diminue, puisqu’ils doivent rembourser des crédits plus chers.

Quand la consommation baisse, les revenus et les profits des entreprises diminuent.

Cela a un impact négatif sur les résultats des entreprises et sur les prix des actions boursières.


Le danger des augmentations trop brusques


Que se passe-t-il si la FED augmente les taux trop rapidement ?

Si les taux augmentent trop rapidement, les acteurs économiques sont pris de court et n’ont pas le temps de s’adapter.

Les conséquences pour l’économie américaine et mondiale peuvent être très graves car cela peut créer une récession. Si la FED provoque une récession, elle peut essayer de renverser la tendance, mais l’économie peut prendre du temps à s’en remettre.

En somme, il faut ainsi que le timing soit bien géré : L’économie doit être assez solide pour absorber une augmentation du coût du crédit. Si la FED augmente les taux trop rapidement, l’économie sera sous pression et peut entrer en récession.


Que se passe-t-il quand les taux d’intérêt baissent ?


Quand l’économie va mal, la FED baisse les taux d’intérêt pour stimuler l’activité financière.

Une baisse des taux produit l’effet contraire d’une hausse des taux : Le crédit est moins cher et les individus et les entreprises peuvent emprunter à faible coût. Ainsi, les ménages consomment plus, les entreprises enregistrent davantage de profits et peuvent donc investir et croître et en bout de chaine le prix des actions augmente.

Quand les taux sont faibles, deux types d’entreprises sont particulièrement gagnantes :

  • Celles qui payent des dividendes, comme les entreprises d’énergie et les REITs.
  • Celles avec des cash flow stable et un faible niveau d’endettement, car elles peuvent emprunter à faible coût.

Que se passe-t-il si les taux restent bas très longtemps ?


Un taux d’intérêt faible stimule l’économie et favorise l’investissement.

Par contre, cela peut mener à des problèmes, tels que l’inflation et les pièges de liquidité.


Le lien entre la bourse et les taux d’intérêts


Si les investisseurs estiment qu’une entreprise ne va pas croître ou sera moins rentable (soit à cause d’une dette élevée à rembourser ou des revenus plus faibles), les cash flow futurs anticipés seront plus faibles. Tout étant égal par ailleurs, le prix de l’action baissera.

Si beaucoup d’entreprises voient le prix de leur action baisser, le marché tout entier (du moins, les indices de références tels que le S&P 500, le Nasdaq ou le Dow Jones) risque de baisser.

Avec une croissance en berne et les cash flow en baisse, le prix des actifs augmentera moins vite. Ainsi, détenir des actions sera perçu comme étant moins désirable.

De plus, investir en bourse apparaîtra comme étant plus risqué que de placer son argent dans des placements plus surs, tels que les obligations, les comptes épargnes, les certificats de dépôts et tout autre produit financier indexé sur les taux d’intérêts.

Pourquoi risquer son argent en bourse si vous pouvez bénéficier d’un rendement garanti égal ou supérieur à l’inflation ?


Les secteurs gagnants


Toutefois, il existe toujours une exception à chaque règle.

Un secteur qui profite de la hausse des taux est le secteur financier : les banques, les courtiers, les assureurs peuvent gagner plus d’argent puisqu’ils augmentent leurs taux d’intérêts.  


L’impact des attentes


Parfois, le marché peu réagir au changement des taux même s’il n’y a pas de conséquences pour les entreprises.

C’est avant tout un phénomène psychologique.

Si les attentes diffèrent des actions de la FED, la théorie ne s’applique peut-être pas.

Imaginons, par exemple, que les investisseurs pensent que la FED va baisser les taux d’intérêts d’un demi-point de pourcentage mais que la FED annonce une baisse d’un quart de point de pourcentage. L’annonce pourrait faire baisser le marché parce que la baisse d’un demi-point avait déjà été anticipée par le marché.

L’état de l’économie peu aussi affecter la réaction du marché.

Si l’économie commence à être en berne, une légère baisse des taux ne sera peut être pas suffisante pour compenser la perte d’activité économique et les actions continueront de chuter.

A l’inverse, vers la fin d’un cycle haussier, si la FED commence à augmenter les taux, certains secteurs peuvent continuer à afficher de bonnes performances.


La bourse et les taux d’intérêts : Ce qu’il faut retenir


Bien que la relation entre les taux d’intérêts et la bourse soit indirecte, les deux ont tendance à bouger dans des sens opposés.

En règle générale :

  • Quand les taux baissent, le marché augmente
  • Quand les taux augmentent, le marche baisse

Toutefois, il faut garder à l’esprit qu’il est presque impossible de prédire comment le marché réagira aux changement des taux à court terme.


J’espère que cet article vous a permis de mieux comprendre la relation entre les taux d’intérêts et la bourse. Toutefois, gardez à l’esprit que ces relations sont théoriques et que la bourse peut réagir de façon inattendue aux fluctuations des taux d’intérêts. Néanmoins, sur le long terme, ces démonstrations ont tendance à se vérifier.


Recevez nos actualités directement dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité

Tim Bandou

Tim Bandou

2 commentaires sur “Voici la relation entre la bourse et les taux d’intérêts

  1. Bonsoir Tim,

    Merci pour votre article de blog qui explique très bien l’impact des taux directeurs sur la bourse.
    Par contre, je me demandais, pourquoi les banques centrales encouragent les banques à se prêter de l’argent entre elles, plutôt que les banques empruntent directement aux banques centrales ?

    En vous souhaitant une excellente soirée !

    1. Bonjour Gwenn,
      La Réserve fédérale est un “prêteur de dernier recours” car elle veut minimiser les risques de défaut de paiement.
      C’est pourquoi elle incite les banques à se prêter entre elle en fixant un taux directeur supérieur au taux auquel les banques se prêtent entre elles.
      La Fed se targue d’ailleurs d’avoir un records de 100% de prêts remboursés depuis sa création en 1913.
      Cordialement,
      Timothée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.