Le Plan épargne en actions PEA : Présentation, avantages et inconvénients

Le Plan épargne en actions PEA : Présentation, avantages et inconvénients

Le Plan épargne en actions (PEA) vous permet d’investir en bourse facilement et de bénéficier d’une fiscalité avantageuse.



Beaucoup de gens veulent investir en bourse mais ne savent pas par où commencer.

Pour la majorité des investisseurs particuliers qui n’ont guère le temps ni l’intérêt de passer des heures à investir, le Plan épargne action (PEA) est sans aucun doute la meilleure option.

En effet, le PEA permet d’acquérir et de gérer un portefeuille d’actions d’entreprises européennes tout en bénéficiant, sous conditions, d’une exonération d’impôts. C’est ce point en particulier qui rend le PEA intéressant, et nous allons en parler plus en détail dans cet article.

Avant de poursuivre, sachez qu’il existe 2 types de PEA : le PEA dit classique (bancaire ou assurance) et le PEA-PME (dédié aux titres des PME et ETI).

PEA, le Plan épargne en actions : Présentation, avantages et inconvénients

Aujourd’hui, nous parlerons du PEA classique bancaire qui permet d’investir dans un portefeuille d’actions européennes tout en bénéficiant d’une exonération d’impôts sous certaines conditions.

Nous verrons les conditions d’ouverture du plan, les conditions de versement, l’avantage fiscal et un rapide comparatif des avantages et inconvénients.


1. Les conditions d’ouverture


Ouvrir un PEA est très facile mais il faut tout de même respecter certaines conditions :

  • Être domicilié fiscalement en France.
  • Être majeur (avoir plus de 18 ans).
  • Un seul PEA peut être ouvert par une personne majeure.
  • Votre époux ou partenaire de Pacs et vos enfants majeurs fiscalement à charge peuvent aussi ouvrir leur propre PEA.

Vous pouvez cumuler un PEA bancaire et un PEA-PME.

Lors de l’ouverture du PEA, vous signez un contrat avec l’établissement bancaire et la date d’ouverture correspond à la date du 1er versement.

Ainsi, vous pouvez constater qu’il est assez facile d’ouvrir un PEA.


2. Les versements


Le PEA n’accepte que les versements en numéraires.

Les versements alimentent un compte-espèce qui permettent d’acheter des titres qui sont alors inscrits sur un compte-titre. En général, on ouvre un PEA dans l’établissement bancaire où nous avons nos comptes courants. Ainsi, il est très aisé de faire des virements de votre compte vers votre PEA.


3. Le plafond de versement


Le plafond du PEA bancaire est de 150 000€. Son calcul ne prend pas en compte les gains réalisés depuis l’ouverture du plan. Une fois que vous avez contribué 150 000€, vous ne pourrez plus contribué d’argent au PEA.

Un plafond de 150.000€ signifie que vous pouvez tout de même contribuer 416,66€ par mois pendant 30 ans, ou 357,14€ par mois pendant 35 ans. C’est franchement pas mal, puisque l’épargne mensuelle moyenne des français est évaluée à 276€ par mois.

Le plafond de versement pour un PEA jeune (déclaré à votre charge) est de 20 000€.


4. Les titres éligibles au PEA


Le PEA ne permet d’investir que dans certains titres :

  • Les actions cotées et non cotées, les parts de SARL, les certificats d’investissements, entre autres mais les sociétés émettrices de ces titres doivent avoir leur siège dans l’UE ou dans un Etat de l’Espace économique européen.
  • Les parts de placements collectifs (fonds Sicav et ETF) investis à au moins 75% en actions et titres de sociétés ayant leur siège dans l’UE ou un Etat de l’EEE.

Les produits suivants sont donc exclus du PEA :

  • Les parts de Sociétés civiles immobilières.
  • Les actions des sociétés foncières.
  • Les obligations.
  • Les titres détenus dans le cadre de l’épargne salariale.
  • Les titres acquis lors de la levée de stocks options.
  • Les bons de souscription d’actions.

Comment savoir si un produit est éligible au PEA ?

Consultez son descriptif sur un site de bourse, tel que Boursorama.

Le descriptif indiquera s’il est éligible au PEA. Voyez l’exemple ci-dessous.

PEA, le Plan épargne en actions : Présentation, avantages et inconvénients
Le rectangle bleu “PEA” confirme que cet ETF est éligible au PEA.

5. La fiscalité du PEA


L’aspect le plus intéressant du PEA est la fiscalité avantageuse.

C’est d’ailleurs la seule raison qui justifie l’ouverture d’un PEA.

Comment sont imposés les revenus du PEA ?

Il existe 2 cas qu’il faut analyser : les retraits ou rachats après et avant 5 ans.

  • Retraits ou rachat avant 5 ans : Aucun avantage fiscal

Si vous effectuez un retrait ou un rachat avant les 5 ans de votre PEA, le gain net réalisé depuis l’ouverture du plan es imposé à 30%. Ces 30% se décomposent ainsi : 12,8% + 17,20% de prélèvements sociaux.

La déclaration de ces revenues sera à faire avec votre déclaration de revenus annuels.

  • Retraits réalisés après 5 ans : Avantage fiscal

Si vous détenez votre titres 5 ans ou plus, vous êtes exonérés du prélèvement de 12,8% mais vous restez redevables des prélèvements sociaux. Ainsi, vous ne payerez que 17,20% d’impôts.

PEA fiscalité

A savoir : les dividendes et plus value que procurent les placements effectués dans le cadre du plan ne sont pas imposables, à condition d’être réinvestis dans le PEA.

C’est là le grand avantage du PEA : le réinvestissement des dividendes et l’exonération d’une partie des impôts réalisés si vous détenez les titres au moins 5 ans.


Les avantages et les inconvénients du PEA


Pour la grande majorité des investisseurs particuliers, le PEA présente de 6 avantages :
  • Accessibilité : Il est très facile d’ouvrir un PEA.
  • Fiscalité : Avantage fiscal si vous détenez vos titres pendant au oins 5 ans.
  • Diversification : Accès aux investissements européens et permet grande ouverture sur les marchés ?
  • Excellent investissement à long terme.
  • 2 personnes d’un même foyer fiscal peuvent ouvrir leur propre PEA.
  • On peut cumuler PEA classique et PEA-PME.
Cela dit, le PEA présente tout de même certaines contraintes qu’il faut souligner.
  • Tout retrait effectué dans les 5 premières années du PEA entraîne la fermeture du compte et la revente de tous les titres.
  • Plan limité à certains produits : Vous n’avez pas accès à l’ensemble des actions, ETF, et autres produits financiers
  • Le PEA est soumis à des frais plus ou moins importants en fonction des prestataires (certaines banques facturent des frais importants).

Conclusion


Faut-il ouvrir un PEA ?

La réponse est oui.

L’avantage fiscal est un argument de taille qui justifie l’ouverture d’un PEA.

Par contre, il est conseillé aux amateurs de stock picking de s’inscrire chez un broker en ligne afin d’avoir accès à un éventail beaucoup plus large de produits.


Recevez nos actualités directement dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité

Tim Bandou

Tim Bandou

3 commentaires sur “Le Plan épargne en actions PEA : Présentation, avantages et inconvénients

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonne-toi à ma newsletter

Holler Box