Le day trading est une stratégie d’investissement perdante

Le day trading est une stratégie d’investissement perdante

Le day trading gagne en popularité et les vendeurs de formations promettent
des retours sur investissements énorme qui vous permettront d’atteindre
l’indépendance financière rapidement. Est-ce réaliste ?


Le day trading est une stratégie boursière qui consiste à acheter et revendre des actifs financiers le jour-même afin de réaliser des profits rapide.

L’idée est simple : Acheter des actifs dont les cours sont susceptibles d’augmenter rapidement.

Clairement, c’est une proposition alléchante. Pourquoi acheter des ETF et se contenter de gagner 10% par an alors qu’on peut théoriquement gagner beaucoup plus, beaucoup plus rapidement en faisant du day trading ?

En outre, internet abonde de vendeurs de formations – certainement bien intentionnés – qui sont prêt à nous dévoiler leurs méthodes secrètes pour gagner beaucoup d’argent en faisant du trading. Cela nous permettra, selon eux, de quitter notre job et d’atteindre la liberté financière. Par contre, découvrir le secret de la fortune coûte à minima plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d’euros.

Avant d’acheter une formation de trading, posez-vous la question suivante : Le day trading est-il une activité qui permet réellement à l’investisseur moyen de s’enrichir sur le long-terme ?

En effet, avant “d’investir” dans une formation, vous devriez vous renseigner sur les rendements potentiels de cette opération. Si le taux de réussite d’un trader moyen est très élevé, le risque d’acheter une formation est faible. Si, a contrario, le taux de réussite est faible, le risque d’acheter lune formation est élevé.

Dans cet article, nous répondrons aux questions suivantes : Quel est le taux réel de succès d’un trader à long terme ? Combien de traders gagnent de l’argent de façon régulière et prévisible sur le très long terme ? Combien gagnent-ils ? Avons-nous une chance réaliste de gagner gros en faisant du trading ?

Réponse dans cet article.


Pour ceux qui préfèrent regarder la vidéo de cet article, je vous invite à la visionner
sur ma chaine YouTube en cliquant sur le lien ci-dessous.



La popularité croissante du day trading


Le day trading est une activité qui gagne en popularité.

L’internet à très haut débit, la démocratisation de l’investissement, l’émergence des brokers en ligne qui proposent des frais de commissions faibles voire nuls et, plus récemment, les confinements et la montée du télétravail ont contribué à l’explosion de ce phénomène.

Des communautés très soudées se créent sur les réseaux sociaux, la plus connue étant sans aucun doute wallstreetbets, qui fédère des millions de traders qui font légion pour gagner beaucoup d’argent ensemble. Manifestement, cela semble parfois fonctionner. On se rappelle tous de l’explosion de l’action Gamestop, qui a fait gagner beaucoup d’argent aux investisseurs “normaux” qui ont participé à l’opération. Melvin Capital, une société d’investissement pas vraiment habituée à se faire prendre à son propre jeu, a perdu des milliards dans cette affaire.

Ce genre d’histoire contribue à l’explosion de la popularité du day trading.

Après tout, si les autres gagnent autant d’argent sans expertise particulière, et pourquoi pas vous ?

Le day trading est la pire stratégie d'investissement

De nos jours, n’importe qui avec un PC et une connexion internet peut se lancer. Grace à Google, vous pouvez devenir un apprenti trader en moins d’une heure. A tel point qu’aux USA, les traders particuliers représentent 19,5% de toute l’activité de trading.

Mais, au-delà des exemples médiatiques et anecdotiques, que disent les études sur le succès des traders particuliers ? Le trading permet-il de gagner beaucoup d’argent ? Est-ce aussi facile que les vendeurs de formation veulent nous faire croire ?

Voici ce que disent les études.


Quel pourcentage de traders réussit ?


De nombreuses études ont enquêté pour savoir quel est le pourcentage de traders réussit.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que leurs conclusions montrent une vision très nuancée du day trading – pour ne pas dire apocalyptique !

Avant de parler des résultats obtenus sur les investisseurs particuliers, parlons des résultats des professionnels.

La réussite des professionnels

La société S&P Dow Jones révèle qu’en 2020, 57,1% des gérants de fonds d’investissement ont obtenu des rendements inférieurs au S&P 500. C’est la 11ème année consécutive que les professionnels obtiennent des rendements inférieurs à l’indice de référence.

Le day trading est la pire stratégie d'investissement

Au cours des 20 dernières années, la moyenne se situe à 59,9%. Ainsi, en moyenne 6 gérants professionnels sur 10 ne parviennent pas à battre le S&P 500.

Dites-vous qu’on parle là de gérants de fonds professionnels, l’élite de l’investissement qui gère des milliards d’actifs sous gestion.

Même eux ont du mal à régulièrement battre le marché. Ces résultats nous donnent déjà une idée de la suite, lorsqu’on va parler des résultats des traders particuliers.

La réussite des particuliers

Je vais citer plusieurs études qui ont analysé les traders particuliers.

1 – 1999 : Etude de la National American Securities Association

En 1999, la National American Securities Association déclare que 7 traders sur 10 perdent de l’argent.

Pire encore : elle rajoute que seulement 12% réalisent des profits sur leurs trades à court terme.

L’agence conclut son propos en disant que « la majorité des traders perdront tout leur argent ».

Le souci de cette étude, c’est qu’elle se focalisait uniquement sur une entreprise de trading. Les firmes de trading américains ont vite dénoncé les méthodes de recherches peu exhaustives.

Heureusement, nous avons accès à beaucoup d’études depuis qui nous aident à élucider la question.

2 – 2000 : Etude de 66.000 traders

Une étude publiée par des chercheurs américains en 2000 avait analysé 66.000 traders entre 1991-1996.

Les ont découvert que les traders rentables ont généré un rendement annuel de 11,4% pendant que le S&P 500 générait un rendement de 17,9%.

Le day trading est une stratégie perdante
A long-terme, le S&P 500 reste un investissement difficile à battre.

D’accord, mais on rétorquera que cela est une étude ancienne ! L’accès à l’information s’est démocratise, donc les performances des traders ont du bien s’améliorer depuis, n’est-ce pas ?

NON !

3 – 2011 : Etude taiwanaise

Le day trading est une activité très populaire à Taiwan. Chaque année, 360.000 investisseurs essayent de gagner de l’argent grâce à cette stratégie.

Une étude publiée en 2011 a analysé les performances des traders Taiwanais entre 1992-2006.

La conclusion ? La grande majorité des traders perd de l’argent.

Toutefois, les académiques notent qu’un petit groupe d’environ 15% génère des rendements positifs après déduction des frais.

4 – 2013 : Mise à jour de l’étude taiwanaise

Une mise à jour de l’étude publiée en 2013 conclut que moins de 1% des day trader génèrent des rendements nets positifs de façon fiable et régulière.

Le day trading est la pire stratégie d'investissement
Les day traders qui réussissent prennent des très gros risques.

Les auteurs ont d’ailleurs découvert le secret de la réussite de l’élite des traders. Les traders les plus rentables prennent beaucoup de risques. En effet, ils font de la vente à découvert et se concentrent sur un nombre très restreint d’actions.

5 – 2019 : Etude brésilienne

En 2019, des chercheurs brésiliens ont analysé les performances de 1.551 traders de contrats de futurs sur les marchés brésiliens (le 3ème plus gros en volume au monde).

Ils ont constaté qu’après un an, seulement 1,1% d’entre eux affichent des gains nets supérieurs au salaire minimum brésilien.

Les académiques concluent leur papier en déclarant « Il est presque impossible pour un trader particulier de vivre du day trading. Presque 97% des individus qui persistent plus de 300 jours perdent de l’argent ».

6 – 2020 : Etude menée par eToro

Une étude menée par eToro, une plateforme qui promeut le trading de façon agressive sur les réseaux sociaux, conclut que sur 12 mois, presque 80% des day traders perdent de l’argent, et que la perte médiane de capitale est de 36%. En comparaison, le rendement annuel moyen du S&P 500 est de 13% depuis 2011.

7 – Etude anecdotique d’un trader professionnel

Enfin, citons cette étude anecdotique relayée par Cory Mitchell, un trader professionnel.

Il conclut que seulement 4% des traders professionnels qui travaillent pour lui gagnent assez d’argent pour en vivre. Sur 2000 traders, 80 parviennent à en vivre.

Il nous rappelle qu’il s’agit d’individus qui font du trading 6-8 heures par jour et qui bénéficient d’une quantité conséquente de capital et de conseils de traders professionnels.

Peu importe l’époque et les pays analysés, les chiffres sont clairs. Seule une infime minorité de traders gagne de l’argent en faisant du day trading.

Les vendeurs de formation diront certainement que les traders analysés manquent d’expérience ou de stratégie. Après tout, ils doivent surement s’améliorer avec le temps, puisqu’ils ont accès aux super formations des experts des réseaux sociaux. Et bien non !


Plus on trade, moins on gagne


Une étude récente publiée par trois académiques brésiliens prouve que plus on trade, plus on perd.

Ils ont analysé 20,000 traders brésiliens d’options de contrats de futur, et voici ce qu’ils ont trouvé  :

  • Après 1 journée de trading, 30% des traders réalisent un profit. Beaucoup de traders pensent qu’ils vont avoir beaucoup de succès car ils débutent leur aventure en réalisant des gains.
  • Par contre, après 300 jours, seulement 3% des traders réalisent un profit. 97% sont en perte.

Ainsi, l’étude prouve que de plus en plus de traders perdent de l’argent au fil du temps !

Le day trading est la pire stratégie d'investissement
A long-terme, vous avez autant de chances de gagner en faisant du day trading qu’en jouant à la roulette !

Les chercheurs comparent carrément le day trading à  la roulette : « Cette tendance à la rentabilité décroissante est similaire à ce que nous pourrions trouver, par exemple, à la roulette au casino, où la proportion de joueurs qui gagnent décroit  avec le nombre de parties jouées », disent-ils.


Les traders “rentables” le sont-ils vraiment ?


Par contre, les études que nous venons de citer ne disent pas grand chose sur la rentabilité réelle des traders qui réussissent.

Bien que les études les plus optimistes disent que 30% des traders évitent de perdre, elles ne disent pas s’ils gagnent assez pour rentabiliser le temps passé devant l’écran.

En effet, à quoi bon passer des heures à élaborer des stratégies complexes et payer des frais de transaction et des taxes sur les plus value si c’est pour obtenir des rendements inférieurs ou à peine supérieurs au ETF S& 500 ?

En effet, pour un trader, la rentabilité se mesure de 2 façons :

  • La rentabilité nette après les frais de commissions et imposition sur les plus-values.
  • La rentabilité comparée à un indice de référence.

Une étude publiée en 2020 par Standard & Poor’s « Indices Versus Active Funds Scorecard’ apporte une réponse claire :

  • Plus de la moitié des fonds d’investissement obtiennent des rendements inférieurs au S&P 500.
  • La majorité des investisseurs individuels qui font du trading obtiennent des rendements inférieurs au S&P 500. Comme nous avons vu, moins de 10% des traders gagnent de l’argent sur le long terme.

Encore une fois, une source d’autorité conclut que le trading n’est pas une activité rentable.


Day Trading = Salaire Minimum ?


Au cas où vous pensez quand même faire partie de l’élite des traders, sachez que cela n’est souvent pas suffisant pour devenir riche.

En fouillant, les chercheurs brésiliens qui ont analysé les 20,000 traders ont découvert qu’une grande partie des traders rentables ne gagne pas assez d’argent pour vivre décemment :

  • Seul 1% des traders à long-terme gagnent plus que le salaire minimum brésilien de $16 par jour (soit 13€ !).
  • Moins de la moitié de ce groupe, c’est-à-dire 0,5% des traders à long terme, gagnent plus que $54 par jour (soit 50€), le salaire moyen d’un chargé d’accueil dans une banque brésilienne.
  • Les traders les plus rentables gagnent en moyenne $310 par jour. Cela revient à environ $6200 par mois, soi €5K5 par mois, un chiffre qui fait rêver, mais auquel il faut déduire 30% d’impôts, ce qui laisse dont €3K8 par mois. Certes cela représente 2x le salaire médian français, qui se situe à €1K6, mais on est très loin de la liberté financière promise par les vendeurs de formation. Et encore, on n’a même pas parlé du stress énorme qu’engendre le trading, ni de l’instabilité des gains mensuels.

Au final, les académiques concluent que l’écrasante majorité des “day trader” gagnerait plus d’argent en travaillant comme chargé d’accueil dans une banque que comme day trader !


Pourquoi donc insister à faire du day trading ?


Malgré toutes ces données éloquentes, le marché du trading explose.

De plus en plus de particuliers se lancent en espérant faire fortune ou atteindre l’indépendance financière. La crise du Covid, la montée du télétravail et du chômage, la démocratisation du trading en ligne, les cas très médiatisés de certains traders qui gagnent gros et les publicités agressives des brokers et des vendeurs de formation qui promettent l’indépendance financière contribuent fortement à la montée du trading.

Aussi, beaucoup de traders actifs surestiment leurs capacités. Les auteurs de l’étude brésiliens notent que « l’excès de confiance explique les volume de trading élevés qui résultent en de très mauvaises performances ».

Malheureusement pour les traders en herbe, les statistiques ne mentent pas : la très grande majorité des investisseurs qui se lancent dans le trading perdent de l’argent.


Alors comment gagner de l’argent en bourse ?


Au risque de paraître ringard et démodé, nous citerons Warren Buffet, dont bien des conseils résistent à l’épreuve du temps : « En investissant régulièrement dans un ETF, l’investisseur ignorant peut générer des meilleurs rendements que la majorité des investisseurs professionnels ».

Le day trading est la pire stratégie d'investissement
Warren Buffet est devenu l’un des hommes les plus riche du monde en faisant preuve de patience – pas en faisant du day trading !

On peut aussi reformuler ce conseil ainsi : « En investissant de façon passive dans des ETF connus tels que l’ETF S&P 500, World ou Nasdaq, l’investisseur normal tel que vous et moi a plus de chances de parvenir à l’indépendance financière que les gens qui achètent des formations en analyse technique pour devenir des traders professionnels ».

D’ailleurs, lors de la conférence 2021 de sa société d’investissement, Warren Buffet a réitéré qu’investir dans un ETF S&P 500 est la meilleure stratégie à long-terme qu’un investisseur particulier peut implémenter.

Le day trading est la pire stratégie d'investissement
L’investisseur légendaire Warren Buffet n’a JAMAIS conseillé à quiconque de faire du day trading. Pensez-vous savoir pourquoi ?

Avant de conclure, citons un fait tellement évident qu’il est presque banal de le rappeler : La majorité des vendeurs de formation gagnent plus d’argent en vendant leurs formations qu’en faisant du trading !

Pourquoi pensez-vous qu’ils ne dévoilent jamais le détail de tous les trades qu’ils effectuent ? On veut voir les relevés détaillés des opérations réalisées au cours des dernières années, pas juste les trades qui réussissent de temps en temps.

Combien d’entre eux oseront publier le détail complet de leurs relevés de broker des 5-10 dernières années ?

Ne soyez pas la prochaine victime des vendeurs de formation.


Recevez nos actualités directement dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité

Tim Bandou

Tim Bandou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonne-toi à ma newsletter

Holler Box